Reddington domine les Boucles Chevrotines
 
Notre seconde escapade wallonne cette année s'annonçait prometteuse. Tout d'abord pour le Team TI, qui voulait absolument ranger son Evo X dans le top 3 général, voire même gagner. David Campling avait quant à lui trouvé de quoi remplacer son Escort Cosworth avec une Impreza WRC ex-Atkinson/ Hirvonen, tandis que John Reddington avait de quoi faire avec les 356 chevaux de son moteur Millington 2.5.
 
L'épreuve débuta malheureusement très mal pour les Gallagher, équipage invité que l'on avait déjà vu au Salamandre. Un fossé mit brutalement fin à leur course lors de la première spéciale. Ils étaient suivis par Simon Thomas, trahi par son moteur dans le chrono suivant. Les choses allèrent ensuite pour le mieux jusqu'à la sixième spéciale lorsque Paul Sharp dut ranger sa BMW sur le côté en raisons de soucis mécaniques en même temps que Johnnie Ellis qui subissait des pertes de pression d'essence. Un peu plus tard, ce sont les invités Robert et Philip Smith qui durent abandonner, eux aussi trahis par la mécanique.
 
Après tous ces abandons, une double victoire (générale et en 2 roues motrices) s'offrait à Reddington, comme à Wervik, avec une belle option prise sur les deux titres. David Campling termine deuxième en FIRC après une course sage en guise d'apprentissage de la voiture sur un parcours difficile. Cela lui rapporte tout de même une première victoire de classe en trois saisons de FIRC. Paul McDevitt remporte aussi sa première victoire, en Historic quant à lui.
 
Plus loin, notons les points importants pris par Ben Smith et Robert Richards sur leurs Peugeot 106 et par Mike Smith dans son Avenger qui était enfin épargné par la poisse. Garry Elswood, prochainement pensionné du rallye, était aussi à l'arrivée.
 
Pour terminer, le FIRC tient à remercier les organisateurs des Boucles Chevrotines pour la chaleureuse fête du vendredi soir, en présence d'une belle délégation britannique. Et ce fut partie remise le dimanche soir après la course... Les pilotes flamands présents se sont également beaucoup amusés.
 
Nous avons maintenant droit à deux mois de pause avant l'Hemicuda Rally. Les inscriptions sont déjà ouvertes et nous attendons de nouveau un très beau plateau. Mais d'ici là, profitons encore de l'été !
 

 

TBR : Ellis une fois encore 

Un soleil rayonnant, une spéciale de 15 kilomètres et plus de 100 équipages au départ, dont 5 R5 en guise de cerise sur le gâteau. Que peut-on vouloir de plus ?  Malgré tout, quelques sorties de route sont venues perturber le timing, mais cela s'explique aussi par le niveau élevé de pilotage tout au long de l'épreuve. 

Chaque rallye a son lot d'abandons précoces. Cette fois-ci, c'était au tour d'Allan Smith qui négociait mal une chicane et endommageait sa direction. C'en était fini après seulement 5 virages... Le véloce nouveau venu Martin Hodgson disparaissait aussi à mi-course avec sa belle Escort Mk2 Millington. Mais jusque là, il s'agissait des deux seuls abandons, bien que Stuart Ranby connut aussi un moment de panique avec une fissure dans son réservoir d'essence, ce qui n'est pas vraiment l'idéal en cette chaude journée d'été. Heureusement, son équipe d'assistance put résoudre le souci et l'arrivée était atteinte sans qu'un incendie ne se soit déclaré. Moins de chance par contre pour Barney Lower, qui utilisait au TBR son engagement gratuit obtenu avec son titre de pilote le plus spectaculaire l'an dernier.  Barney y mettait cette fois une touche supplémentaire avec deux tonneaux, bien involontaires ceci dit. L'équipage est indemne, mais la voiture l'est malheureusement beaucoup moins... 

Mais pour le reste, il n'était finalement pas difficile de prévoir les résultats. Personne ne put rivaliser avec le très rapide Johnnie Ellis, qui vengea son erreur de Wervik en terminant même troisième au classement général devant plusieurs R5 ! Dauphin logique, avec une belle huitième place générale en prime, John Reddington livra de nouveau une course sans erreur, tandis que la meilleure traction était la 306 de Simon Thomas. David Wood et le pilote invité John Legg sont restés dans ses échappements pendant toute l'épreuve, alors que Ben Smith put aussi prouver sa pointe de vitesse en amenant sa petite 106 à la 31e place du classement général. Stephen Stringer faisait pour sa part la bonne opération en l'emportant en Historic, cette victoire lui permettant de se replacer au championnat. Enfin, Neil Dodd et André Van Middendorp étaient tous deux heureux de pouvoir cette fois rejoindre l'arrivée sans problème majeur. André devait toujours faire avec une boite de vitesses de série, ce qui ne l'empêche pas de devancer plusieurs autres Opel Astra. Ce weekend du TBR fut parfois agité, mais tout le monde semble avoir pris du plaisir. Encore un mois de patience et nous nous retrouverons pour notre second rendez-vous wallon de la saison, les Boucles Chevrotines. Peut-être l'épreuve avec les spéciales les plus belles, mais aussi les plus difficiles. Nous verrons ce que cela donnera début aout ! 

Tinn remporte son duel face à Ellis à Wervik 

Avec 10 R5 et un grand nombre d’Evo et de BMW, le Rallye de Wervik présentait la plus belle affiche de la saison. Nous avons eu droit à une épreuve passionnante avec un soleil rayonnant en guise de cerise sur le gâteau. Dès les premiers mètres, la lutte fit rage entre Johnnie Ellis et David Tinn, suivis de peu par le trio Reddington, Jones et O’Brien. 

Dans ce deuxième groupe se trouvait malheureusement la première victime. Mark Jones sortait de la route lors de la deuxième spéciale après avoir mal compris une note tandis qu’O’Brien allait lui aussi visiter un champ de maïs. Reddington était débarrassé de ses principaux rivaux et décroche une nouvelle victoire en deux roues motrices, ainsi que la deuxième place générale dans le FIRC. O’Brien revenait malgré tout en force pour obtenir la troisième place. Pendant ce temps, Tinn et Ellis se tenaient toujours dans un mouchoir de poche, mais à mi-course c’en était fini pour Ellis qui sortait de la route, heureusement sans trop de mal. David Tinn remporte donc sa première victoire, couplée à une jolie huitième place générale. 

Simon Thomas signe également une  belle performance en terminant quatrième malgré des problèmes de moteur. La 306 put monter sur le podium mais il ne fallait pas beaucoup plus de kilomètres ! L’invité Andy Egger allait encore chercher le meilleur de sa petite Nova et n’échouait pas loin de Thomas. Neil Dodd sortait malheureusement lui aussi de la route à quelques spéciales de la fin tandis que Les Allfrey disparaissait des classements lors de l’avant-dernière spéciale. 

En Historic également la lutte valait le détour. Le favori Thompson, copiloté pour l’occasion par le navigateur français Ansel, était touché par des problèmes de puissance et ne put jamais se mêler à la lutte en tête avec les Dawson et le surprenant nouveau venu Vince Bristow qui était navigué par l’expérimenté Tim Sayer. Briswtow perdit beaucoup de temps durant le première boucle en raisons de soucis de moteur avant d’entamer une belle remontée qui lui permet d’être deuxième en Historic pour ses débuts en FIRC, derrière l’intouchable Ben Dawson. Paul McDevitt finit troisième et marque ses premiers points de la saison. Pour Thomson par contre, toujours aucun point. La Sierra Cosworth devait être rangée sur le côté après un bris de transmission. A l’arrivée, nous retrouvons aussi les voitures de Stuart Ranby et John Wood, suivis de peu par les Gibson et par la lanterne rouge André Van Middendorp qui roule avec une boite de vitesses de série mais qui a le mérite d’être à l’arrivée ! 

Les résultats de ce superbe week-end sont intéressants. Reddington et Dawson font les meilleures affaires tandis que David Tinn se replace. La plus grosse victime est par contre Johnnie Ellis, mais celui-ci disputera toutes les épreuves restantes et devrait se refaire. Après deux épreuves à deux semaines d’intervalle, il est temps de se reposer avant le TBR en juillet, notre seul sprint qui comptera donc pour la moitié des points habituels. En aout, nous repartirons pour un rallye complet avec les Boucles Chevrotines. Il devrait encore se passer beaucoup de choses…

 

Reddington remporte sa première victoire à l'ORC

L'ORC Canal Rally s'est disputé à guichets fermés, sous un soleil de plomb et avec une trentaine d'équipages FIRC au départ. Avant même le début de l'épreuve, le succès était assuré, même si les températures tropicales ont parfois compliqué les choses. Le parcours ne changeait pas, les spéciales étant identiques aux années précédentes, et le rythme fut très élevé. Les mécaniques ont beaucoup souffert mais deux tiers des participants ont tout de même rejoint le terme de l'épreuve. Dans le FIRC, le ratio fut malheureusement un peu moins bon puisque seule la moitié de nos participants était à l'arrivée.


Avant l'épreuve, nous comptions déjà quelques forfaits, mais il restait suffisamment de beau monde au départ pour animer le rallye. Nous espérions pouvoir compter sur la présence d'un moteur Millington, et ce fut même deux exemplaires qui étaient au rendez-vous, avec des résultats d'emblée exceptionnels. John Reddington avait finit troisième au général lors de son début au Rallye Salamandre, ce qui laissait augurer de bons présages pour l'ORC. Et ce fut mission accomplie avec une victoire méritée en ORC! L'ORC qui fut à nouveau un festival de 2 roues motrices, puisque la très véloce 306 de Simon Thomas terminait à la deuxième place, ce qui confirmait aussi son très bon résultat de la première épreuve. Il était suivi de peu par le nouveau venu Ben Smith dans sa 106. L'honneur des 4x4 était tout même sauvé par Gavin Smith au volant de "Old Faithful", sa fidèle Impreza jaune.

En chemin nous avions déjà perdu quelques équipages. La première victime était Andy Thomson qui se fit piéger dans la spéciale 2 où sa Sierra tomba dans un fossé. Dans la même spéciale, les frères Clatworthy avaient choisi un champ où s'embourber définitivement. David Wood s'offrait la peur de sa vie en terminant dans un fossé après être tombé sans freins, heureusement sans trop de dégâts. Paul Sharp suivait son exemple un peu plus tard et devait se rendre à l’hôpital pour quelques contrôles préventifs. Mais heureusement, tout cela finissait sans mal pour lui. Neil Dodd avait déjà rejoint le rang des abandons suite à la casse de son moteur, suivi de peu par Steve Brown qui était aussi trahi par la mécanique, tout comme Les Allfrey dans sa 205. Vers la mi-course, les positions semblaient déjà figées, mais la malchance allait encore en frapper plusieurs. Parmi ceux-ci, André Van Middendorp dont la boite de vitesses explosait, Paul McDevitt accablé par des problèmes électriques et Bill Cook qui garait sa Sunbeam dans un bloc en béton. Ils étaient imités une boucle plus tard dans le même virage par les champions en titre, les frères Coulson. Enfin, notre invité irlandais O'Sullivan devait aussi se retirer suite à des ennuis techniques.

Le classement a donc pris des allures étonnantes et les deux roues motrices prennent de nouveau la tête provisoire du Challenge. Parmi les 4 roues motrices, le victoire est revenue à Gavin Smith mais il n'est pas inscrit en FIRC cette saison. Cela signifie qu'Allan Smith, de retour après un an d'absence, marque le maximum de points dans la classe malgré une course mitigée marquée par de nombreux petits problèmes qui le repoussaient à l'antépénultième place du classement, mais seule 4x4 à l'arrivée ! Père et fils Dawson décrochent de nouveau la victoire en Historic avec leur "petite" Mk2 1600, suivis par l'invité Davies dans sa toute nouvelle M3 E30. Mike Smith a une fois de plus rejoint l'arrivée, récoltant les points de la deuxième place en Historic. Le sourire était aussi de mise pour les invités Jim Dixon, Chris Cunnington et Mark Van de Hel qui terminaient placés, tout comme pour John Wood et les frères Gibson qui faisaient une bonne affaire au championnat. Rob Richards et Tony Maybury rejoignaient aussi l'arrivée après une course parsemée d'ennuis et de stress. Le repos dominical n'est pas une expression d'application dans le monde du rallye...

La victoire générale du rallye est revenue à l'équipage féminin le plus rapide de l'Ouest de la Belgique, Melissa Debackere et Cindy Cokelaere. Bientôt, nous serons à Wervik, cette fois avec un grand nombre de R5 en préparation pour Ypres, mais les pilotes les plus rapides du FIRC en seront aussi avec Ellis et Tinn ainsi que le quelque peu brutal Mark Jones et son M3. Ce sera donc encore très chaud dans deux semaines. A bientôt ! 

 

 

Le FIRC domine le Rallye Salamandre

Cela devait arriver un jour ou l’autre, un équipage du FIRC devait remporter une victoire au classement général. Mais que notre délégation étrangère domine à ce point une épreuve, c’était inattendu. Dès les premiers mètres la bataille fit rage entre Johnnie Ellis et le pilote invité David Tinn. Le spécialiste local Tournay dut d’emblée se cracher dans les mains pour rester au contact. Derrière ce trio, Anthony O’Brien, Dave Campling, Mark Jones et John Reddington étaient aussi dans le bon rythme malgré le manque de connaissance du parcours, un inconvénient de taille sur les routes bosselées et glissantes de la région de Beaumont. Nous aurions aimé ajouter à cette liste Huw Reed et sa belle Darrian, mais sa boite de vitesses rendait l’âme dès la première spéciale. Le même mal toucha David Campling deux spéciales plus tard, rapidement suivi au rang des abandons par David Tinn qui manqua un freinage et tomba dans un profond fossé d’où il était impossible de sortir la voiture.

En 2 roues motrices, Simon Thomas prit d’emblée la tête, suivi de près par Marin De Vere-Packford, Dale Clathworthy et Ben Smith. Dans la huitième spéciale, Martin De Vere-Packford devait se ranger sur le côté suite au bris de sa boite de vitesses. Smith et Clatworthy étaient aussi arrêtés par des ennuis techniques, laissant une victoire facile à Thomas. Steve Brown termine deuxième sur sa petite Micra qu’il délaissera à partir de l’ORC pour une Honda Civic plus véloce.

La division Historic était, grâce à la présence du RAC Historic Tarmac Championship, très généreusement représentée. Dans le FIRC même, il n’y en avait que pour Ben et Mike Dawson qui s’imposèrent haut la main devant Stuart Ranby et Bill Cook dans sa Sunbeam Lotus. Stephen Stringer, sur une monture similaire, terminait quatrième devant Mike Smith qui était heureux de revoir l’arrivée d’une course. Le grand favori Thomson et sa rapide Cosworth étaient étonnamment lanterne rouge en Historic. Mais un tête à queue à haute vitesse, un pneu crevé et un câble de gaz cassé expliquent ce résultat.

Entre temps, les abandons étaient légions. Parmi eux, André Van Middendorp, Paul McDevitt et David Wood comme dernières victimes. Mais cela ne rendait pas la lutte pour la première place moins passionnante. Ellis commit une foute en tirant tout droit dans une épingle durant l’avant-dernière boucle, mais jeta ensuite toutes ses forces dans la bataille qui l’opposait à Tournay. Le Français était sous pression et partit à la faut avec l’abandon pour conséquence. La première victoire générale d’un pilote FIRC devenait donc une réalité. Et ce ne sera peut-être pas la dernière aux vues de la prestation du pilote du Team TI. La deuxième place revenait étonnamment à Mark Jones, qui s’était déjà mis en évidence lors du Hemicuda l’an dernier et qui a de nouveau battu une sérieuse concurrence dans un style très spectaculaire. Pour la troisième et la quatrième place, nous avons eu droit à un duel irlandais dans lequel Mark Reddington triompha d’Anthony O’Brien dans la dernière spéciale. Quand ils font quelque chose, les pilotes du FIRC le font bien. Non seulement ils gagnent, mais ils occupent même les quatre premières places. Quelle belle façon de débuter la saison ! Douze des seize voitures classées en division 4 roulaient d’ailleurs sous pavillon Britannique ou Irlandais…

Dans un mois, nous serons déjà à l’ORC Canal Rally, ou nous attendons encore beaucoup d’inscrits dont certains débuteront leur saison. 2017 s’annonce décidément sous les meilleurs auspices !

 

 

Présentation 2017

Le Rallye Salamandre se rapproche de plus en plus et il semble que tout le monde veut être de la partie, en témoignent les inscriptions qui rentrent à toute vitesse ! Ce rallye est nouveau au calendrier du FIRC et sera le coup d'envoi d'une saison qui s'annonce particulièrement intéressante. Presque tous nos pilotes habituels seront de la partie, il est dur de se défaire du virus belge. Et nous attendons également toute une série de nouveaux équipages, dont certains venant même d'Irlande.

La formule FIRC fonctionne donc toujours autant, et pour permettre au Challenge d'évoluer en parallèle au nombre d'inscrits, les trois classes habituelles pourront être scindées en fonction du nombre de voitures. Il est encore tôt pour prédire ce que cela donnera, mais après l'ORC Canal Rally nous aurons déjà une image plus précise et la structure pourra dès lors être adaptée. La catégorie des 2 roues motrices sera à coup sur scindée, et les 4x4 et les Historic peut-être aussi...

Toutes ces informations, vous pouvez aussi les retrouver sur notre page facebook. Et nous invitons tous les pilotes à nous faire part de leurs avis sur ces futures adaptations.

 

 

Les dernières nouvelles de 2016

 

Le calendrier 2017 est connu et nous pouvons donc désormais nous tourner vers cette nouvelle saison. Mais regardons tout de même un peu derrière nous. La septième édition du FIRC fut sans doute la meilleure. Après une croissance constante ces dernières années, la Challenge a soudain pris un autre essor avec un bataillon d’équipages étrangers dépassant parfois les 30 unités. De tels chiffres n’avaient plus été atteints depuis plusieurs décennies, et seulement dans les grands rallyes nationaux.

 

La recette ne changera pas beaucoup l’année prochaine, elle sera juste améliorée. Avec un plus grand choix d’épreuves, chacun pourra étaler son programme comme il le souhaite. Et personne ne doute de l’augmentation du nombre de participants. Les nouveaux venus de l’année écoulée semblent sous le charme et l’intérêt venant de l’autre côté de la Manche ne diminue pas !

 

Cette saison a été sans aucune discussion la plus passionnante de toutes avec 3 des 4 titres qui se sont joués sur la dernière épreuve. Pour l’an prochain, espérons renouveler ce scénario, surtout avec un système de points encore adapté. De plus, nous pourrons accueillir deux nouveaux Challenges qui seront liés au FIRC. Dans l’attente des premières spéciales de l’année nous souhaitons à tout le monde la meilleure préparation possible, et surtout un joyeux Noël et une excellente nouvelle année !

 

Résultat exceptionnel pour Coulson à Courtrai  

C'est devenu une tradition ces dernières années dans le FIRC, le titre se joue lors de la dernière manche. 2016 n'a pas dérogé à cette règle. Seuls David et John Coulson étaient déjà assurés du titre en 2 roues motrices après l'Hemicuda. En 4x4, le titre était cependant presque joué dès après les inscriptions. Johnnie Ellis était en tête et ses derniers rivaux Tony Clements (manqué de temps) et David Campling (problèmes techniques) étaient absents. L'équipe TI pouvait donc se concentrer sur le classement général lors de cette dernière épreuve. Et avec quel résultat : 7e général sur un terrain inconnu, dans des conditions difficiles et malgré un plateau très relevé. Cela promet pour l'an prochain, Johnnie disputera tout le championnat, sans doute avec une voiture plus performante encore. L'invité Anthony O'Brien flirtait aussi avec le top 10 au volant de son Evo mais dut jeter le gant à mi-course suite à une fuite d'huile. Nous devrions lui aussi le retrouver l'an prochain. Le virus belge semble frapper jusqu'en Irlande. Gavin Smith cloture quant à lui sa saison avec la deuxième place en 4x4 pour sa dernière année en Impreza. Celle-ci sera mise de côté l'an prochain, au profit d'une Delta Integrale ! 

Pour le titre Historic, ce fut encore disputé pendant toute la course entre Andrew Thomson et Richard Williams, qui devaient tous deux terminer et si possible en bonne position. Mission difficile dans ces conditions glissantes, mais finalement le titre revint à Williams avec un seul petit point d'avance sur Thomson qui décrochait tout de même la victoire à Courtrai. Les deux hommes ont chacun décroché deux victoires cette année, mais Williams fut un petit peu plus régulier, et la régularité paie toujours en FIRC. Plus loin, il y avait encore quelques prestations à mettre en lumière: Ben Dawson et Les Allfrey ont chacun remporté leur classe tandis que l'invité Tim Mewett finit à une très belle deuxième place derrière Thomson et juste devant Dawson. Mike Smith s'occupa de réchauffer l'ambiance, son Avenger prenant feu à l'assistance. Tout fut rapidement éteint mais les dégats au cablage ne lui permettaient plus de continuer sa course.  

La plus grande satisfaction allait évidemment tomber du côté des 2 roues motrices. La classe la mieux remplie connut deux vainqueurs méritants. Steve Brown vit sa première saison recompensée par une victoire dans la classe tandis que les frères Coulson décrochèrent le titre général après une prestation très prudente. C'est la première fois en sept années de FIRC que les lauriers sont scindés par un pilote de 2 roues motrices. Voila qui prouve encore que le système de points permet à tout le monde de se mettre en évidence. Malheureusement, d'autres pilotes ont connu des aventures moins réjouissantes, comme Steve Finch qui parqua sa rapide Escort Mk2 dans un pilône, Philip Smith qui tomba dans un fossé, et le pauvre Robert Richards qui dut jeter le gant après le podium du dimanche matin en raison d'une direction cassée. 

Ellis domine à l’Hemicuda 

Un soleil d’automne au zénith, 28 équipages internationaux au départ parmi un plateau bien fourni, la réussite de l’Hemicuda Rally était assurée avant même le début de la course. Cependant, les premiers kilomètres sonnaient déjà le glas des espoirs de plusieurs de nos équipages. André van Middendorp apparaissait dans un panache de fumée au départ du premier tronçon chronométré en raison d’un radiateur cassé. Une fois ce souci résolu, c’est finalement la rupture de l’arbre de transmission qui mit fin à sa course. Un kilomètre plus loin, Martin De Vere-Packford devait aussi se ranger sur le côté en raison du même problème. Et encore un petit peu plus loin, un autre nuage de fumée surgit quand David Dockree vit son moteur exploser. Est-ce que cela pouvait être pire ? Oui, car Gavin Smith ne pouvait même pas prendre le départ suite à un accident durant les reconnaissances, alors que l’invité Hans Weijs n’atteignait pas le départ de la première spéciale, lui aussi en raison d’une rupture de la transmission. Pour Andrew Thomson aussi les choses tournaient mal avec un pneu crevé et quatre minutes perdues dans l’aventure. Stephen Brown allait quant à lui visiter un fossé pendant qu’O’Brien jetait le gant après la première boucle en raison de problèmes de boite de vitesses récurrents. Mais après ce début de course mouvementé, le pire semblait enfin derrière nous. 

Johnnie Ellis prit résolument la tête des quatre roues motrices et se dirigea même vers une troisième place au classement général, suivi par Campling et Clements qui se sont tenus dans un mouchoir de poche tout au long de la course et qui finirent finalement aux portes du top 10 général. En deux roues motrices, l’invité Simon Thomas s’avéra être un camarade de jeu redoutable pour David Coulson qui gardait le championnat en tête et ne prit aucun risque. Mais rien n’est encore complètement décidé car son dernier adversaire Garry Elswood reste dans la course avec sa troisième place dans la catégorie derrière Iain Gibson. John Wood ne put quant à lui atteindre l’arrivée en raison de problèmes techniques. 

En Historic, Richard Williams profita au maximum des soucis de Thomson pour l’emporter dans la classe devant Ben Dawson. L’invité Henri Bève finit troisième devant Thomson, suivis par Bill Cook, Mike Smith dans sa nouvelle Chrysler Avenger et Richard Leggett. Le classement était clôturé par Les Allfrey, pénalisé par un long séjour dans un fossé. 

Cette année, chaque épreuve a réservé son lot de surprises. A l’Hemicuda, il y en eut même deux. Tout d’abord avec Johnnie Ellis qui livra une prestation remarquable devançant plusieurs régionaux disposant d’un matériel équivalent et terminant sur le podium général ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps à un pilote du FIRC. Mais aussi avec les invités Mark Jones et Jonathan Hawkins qui ponctuèrent leurs débuts en Belgique avec une dixième place au général, là aussi devant quelques régionaux, alors que leur style de pilotage aurait pu laisser croire à une fin prématurée dans un fossé pour leur M3. Espérons les revoir l’an prochain, même si le déplacement de 20 heures depuis le Nord du Pays de Galles n’est pas des plus confortables tout au long d’une saison. 

Au niveau du championnat, l'intérêt ne diminue pas. La pression est désormais sur les épaules des frères Coulson. Ils peuvent encore tirer tous les marrons du feu en décrochant à Courtrai le titre au général et celui en 2 roues motrices. Mais Garry Elswood et Richard Williams restent en embuscade pour ce même doublé, car plus aucune quatre roues motrices ne peut encore obtenir le titre, ce qui est une première ! En Historic, Thomson et Williams gardent leurs chances et parmi les quatre roues motrices, c'est entre Ellis, Clements et Campling que tout va se jouer. Le suspense sera de mise à Courtrai ! 

Seul Elswood a survécu aux Chevrotines 

Tout le monde est tombé d’accord: notre première venue en Wallonie est une réussite! Une organisation enthousiaste, des contrôles techniques et administratifs très rapides et surtout des spéciales phénoménales et différentes de la Flandre. Chacun avait un grand sourire après les reconnaissances, mais les bières locales y étaient peut-être aussi pour quelque chose. 

Le dimanche, la situation était différente pour certains. Barney Lower n’atteint même pas le départ de la première spéciale en raison de soucis de freins incurables et malgré l’aide de quelques équipages locaux et de la chasse aux pièces menée par Juha Bos. La première spéciale refroidit aussi Andy Thomson qui terminait le chrono avec un pneu crevé. Malgré la perte de temps, terminer dans le top 10 était facilement jouable, voire même dans le top 5 et ce malgré le tempo très élevé. Malheureusement, un câble de gaz cassé en décida autrement. C’en était fini pour la Sierra Q8 qui avait rejoint le rang des abandons déjà garni par la Honda des frères Gibson (colonne de direction) et par Martin De Vere-Packford (alternateur). Rob Richards était confronté à des problèmes d’injection, tandis que Garry Elswood et les frères Howlett vivaient une course sans le moindre souci. La victime suivante fut David Dockree, trahi par son joint de culasse, tandis que Bill Cook, de retour après six années d’absences, visitait un fossé. Malheureusement pour lui, aucun spectateur ne se trouvait à cet endroit pour le sortir de là, fin de l’histoire. Pour finir, Robert Richards dut lui aussi abandonner suite au bris d’un cardan, faisant de Garry Elswood le dernier rescapé dans la course. Garry décrochait facilement les points de la victoire, offrant aussi à sa copilote Evy Vangheluwe son premier succès. Le pilote invité Howlett terminait à une belle neuvième place au général, tandis que Marty McCormack et Darren Moon prenaient les premières places en Historic au détriment du spécialiste local Christophe Jacob. 

Malgré leurs nombreux déboires, tous nos équipages britanniques étaient unanimes. Les Boucles Chevrotines sont une plus-value pour le FIRC et figureront sans aucun doute au calendrier l’an prochain. Même la distance n’a finalement pas posé de problème. Notre pause estivale débute désormais. Nous vous fixons rendez-vous à l’Hemicuda où nous devrions de nouveau retrouver un plateau impérial. 

Ellis confirme au TBR

Tout comme le déroulement de l’épreuve, le compte-rendu que vous lisez ici à connu un peu de retard. Nous nous en excusons, mais un classement plutôt tardif en est la cause. Avec un peu moins de 20 équipages du FIRC au départ, le Rallysprint TBR s’annonçait sous les meilleurs auspices avec sa nouvelle spéciale très glissante. Malheureusement, le départ était retardé en raison d’un manque d’extincteurs. Et dès que le départ put être donné, deux grosses sorties de route sont venues bouleverser les plans de l’organisation. Finalement, seules trois des quatre boucles eurent lieu.

Dans la course, Jon Ellis fut intouchable en 4 roues motrices où il décroche la victoire, doublée d’une sixième place au classement général. Le scénario fut le même en Historic ou Richard Legget était déjà assuré de la victoire de classe avant le départ, étant le seul participant ! Au terme d’une course prudente, Richard termine finalement dernier en Historic, mais pourtant vainqueur dans le FIRC.

En 2 roues motrices, ce fut par contre plus animé. Andy Egger et John Legg, tous deux de retour après avoir été absents, se sont longuement bagarrés, suivis de peu par Martin De Vere-Packford qui disposait d’un nouveau moteur dans sa 306 et par les frères Coulson qui perdaient malgré tout du temps après être partis à la faute. Finalement, c’est Egger qui émergea, mais les points de la première place reviennent à John Coulson qui réalise ainsi un hat trick ! Tout le monde put rallier l’arrivée, à l’exception d’André Van Middendorp qui fut trahi par son axe de transmission. N’oublions pas de mentionner la prestation de Barney Lower, qui trouvait l’asphalte glissant à son gout et qui gratifia le public de nombreux travers.

Encore 3 semaines d’attente avant la prochaine manche, en Wallonie, où nous espérons avoir droit au même soleil que ce dimanche.

Mise à jour sur TBR et Les boucles Chevrotines 

Comme mentionné sur notre page FB, les inscriptions pour ces deux évenements sont ouverts. TBR attire déjà pas mal de pilotes Anglais et Hollandais, sur que le timing pour 120 équipes sera complet. Même histoire pour Les Boucles Chevrotines, ne tardez pas a vous inscrire comme le rallye sera sans doute complet aussi. Finalement on vous mets au courant que le Bureau FIR sera fermé les deux derniers weekends de Juin, vue notre collaboration avec le Goodwood Festival of Speed. 

Retour réussi pour Clements à Wervik

Deux semaines après l’ORC, le Woodstoxx Rally Wervik était le théâtre d’un nouveau record de participations avec pas moins de 156 équipages engagés. Parmi ceux-ci, nous comptions 36 engagements étrangers, dont malheureusement plusieurs forfaits. La rapide Sunny de Andy Dawe devait rester en Angleterre, tandis que David Campling et James Ducker n’étaient là qu’en spectateurs en raison d’un moteur cassé sur leur Escort. Thomson pouvait donc faire une affaire en or dans le Challenge, bien qu’il faille tenir à l’œil quelques nouveaux venus tels que Johnnie Ellis, John Wood, Stephen Stringer et le pilote invité John Indri en Fiesta R5. Le champion 2014, Tony Clements, faisait aussi son retour après sa sortie de l’ORC l’an passé.

Le premier incident important se produisit dès la deuxième spéciale lorsqu’Andy Thomson envoya sa Sierra à travers un jardin et un mur avant de finir dans un fossé. La lutte était donc ouverte entre Ellis et Clements, tandis qu’Indri tentait surtout de ‘découvrir calmement’ les spéciales belges. Ellis prit résolument les commandes alors que Clements faisait une course d’attente. Derrière eux, nous avions droit à d’autres chouettes affrontements, mais Wervik est et reste un rallye difficile. Gavin Smith dut se ranger sur le côté à mi-course en raison de problèmes électriques tandis qu’André Van Middendorp roulait sur des œufs avec sa boite de vitesses standard. En Historic, les dégâts étaient encore plus grands avec la sortie d’Allfrey, Pat Anderson qui vit le moteur de sa Galant VR4 rendre l’âme, Stephen Stringer avec une boite cassée, et Martin Jones qui héritait d’une pénalité.

Mais tout allait encore assez bien avant qu’à mi-course les vannes célestes ne s’ouvrirent. Les routes furent transformées en patinoire et la victime principale fut malheureusement Johnnie Ellis qui se fit surprendre et gara sa Subaru dans un fossé, à seulement 50 mètres de Victorien Heuninck. Ce qui devait être une belle victoire, avec en bonus une septième place au général, se transforma en frustration. Aucun dégât sur la voiture mais le fossé était trop profond pour la ressortir, malgré les tentatives des spectateurs. Cet indicent ouvrait la voie à une victoire facile de Tony Clements, qui avait anticipé la faute de son adversaire à l’arrivée de la pluie. L’expérience paie, c’était clairement la bonne stratégie. John Indri disputa une course sage, avec une onzième place à l’arrivée, tout comme les autres pilotes invités Jamie Brown et David Wood qui terminaient aussi dans le top 20.

En 2 roues motrices, rien ne pouvait arrêter David et John Coulson qui décrochèrent leur deuxième victoire consécutive après un rallye sans faute. Stephen Brown termina deuxième de la classe après une course très régulière, suivi de près par John Wood et sa Vauxhall-Escort dans la classe Open. David Dockree, aussi avec un moteur Vauxhall dans sa Sunbeam, dut malheureusement jeter le gant permettant ainsi à Garry Elswood et André Van Middendorp de faire le plein de points. Les père et fils Smith, qui disputaient leur première course en Belgique, firent aussi la connaissance d’un fossé mais purent tout de même terminer l’épreuve. Nous devrions les revoir cette année. En Historic, seules deux voitures rejoignaient l’arrivée. Richard Williams triomphait de nouveau tandis que Ben et Mike Dawson décrochaient la deuxième place et marquaient la première place après leur abandon de l’ORC.

En parlant de points… En sept saisons de FIRC, c’est la première fois qu’une seule 4x4 moderne termine dans le top 11 ! Pour l’instant, les deux roues motrices et les Historics dominent et seul Tony Clements est la place où il doit être. Tony s’est inscrit au championnat, mais c’est surtout pour soutenir le Challenge car il ne devrait plus être présent qu’à l’Hemicuda cette saison. En théorie, il n’a donc aucune chance d’être champion, à moins bien sûr qu’il ne change d’idée. Avec le TBR et les Boucles Chevrotines dans le viseur, deux épreuves où nous attendons un plateau moins nombreux mais très varié, la situation pourrait bientôt prendre une tournure très intéressante.

  

Retour réussi pour Thomson à l’ORC 

L’ORC Canal Rally contenait tous les ingrédients pour une grande édition: un gros plateau, beaucoup de débutants avec du bon matériel, et des prévisions météos favorables. Le déroulement de l’épreuve ne pouvait décevoir personne. Lors de la première spéciale, David Campling et le nouveau venu Anthony O’Brien signaient quasiment le même chrono. De bon augure, si ce n’est que l’Evo venue d’Irlande devait déjà en rester là en raison d’une boite de vitesses cassée. Pire encore pour Andy Dawe, des soucis techniques l’empêchaient de prendre le départ. Pour Andrew Thomson, les choses ne débutaient pas non plus de la meilleure façon, en raison de problèmes électriques et de soucis de freins. Campling n’avait pas de concurrence directe en début de course. La deuxième spéciale était aussi synonyme d’abandon pour Ben et Mike Dawson qui voyaient une de leurs roues se casser. Ils furent suivis deux spéciales plus tard par Mike Smith et Sean Moriarty, trahis par leur pompe à eau. 

Au cours des spéciales suivantes, tout le monde fut heureusement épargné par les problèmes et une belle lutte faisait rage en Historic entre les débutants Martin Jones et Paul Griffiths, suivis de peu par le champion 2015 Richard Williams. En deux roues motrices également la bataille était serrée entre Chris Peart et les frères Coulson dans leur M3 Compact, suivis par le champion 2015 Garry Elswoord,  Barney Lower dans une BMW Compact de série, Steve Brown dans sa très belle Micra Kit-Car, Robert Dillon, le très rapide Ben Smith et James Dixon dans sa Nova blanche. La lutte que se sont livrés ses 6 pilotes, toujours dans un mouchoir de poche, continua toute la journée. Plus loin, nous retrouvions encore Paul Sharp, les frères Gibson et Robert Richards. Et derrière eux, nous assistions à un beau duel néerlando-britannique entre André van Middendorp et Neil Dodd. Notons que beaucoup de jeunes débutants parvenaient à suivre le rythme des habitués. 

La prestation du jour est sans nul doute à mettre au crédit d’Andrew Thomson. Après une grosse perte de temps dans la première boucle, la Sierra put être épargnée par les ennuis techniques et remonter dans le classement. La victoire en Historic et la deuxième place au classement général lui tendaient les bras. David Campling, qui possédait une minute d’avance sur Thomson, vit pourtant sa boite de vitesses exploser dans l’avant-dernière spéciale, un mal qui touchait aussi André van Middendorp. Andrew et Richard héritèrent ainsi de la première place au classement général, ce qui constituait aussi une première en 7 ans de FIRC : la victoire d’une Historic au général ! La sixième place au classement Historic du rallye était par la même occasion au rendez-vous. Suite à l’abandon inattendu de Campling, Allan Smith faisait aussi une bonne opération en tenant la victoire parmi les voitures à quatre roues motrices, jusqu’à ce qu’il doive ranger sa Subaru sur le côté. Aucunetraction intégrale ne voyait finalement l’arrivée ! 

En deux roues motrices, personne ne pouvait se dresser devant la rapide M3 Compact de John et Dave Coulson qui décrochèrent la victoire dès leurs premiers tours de roues en Belgique. Ils étaient suivis de peu par Chris Peart, nerveux en raison d’une pénalité de cinq minutes qui fut finalement abandonnée. Pour le reste, tous les autres nouveaux venus purent se mettre en évidence. Nous retiendrons notamment le spectacle des Escort de Jones, Griffiths et Williams. Les Allfrey, de retour après une longue absence, obtint aussi une victoire de classe. Nous devrions revoir tous ces pilotes à plusieurs occasions cette saison, voilà qui est prometteur ! Entre temps, vingt équipages sont déjà inscrits dans le FIRC et d’autres devraient les rejoindre dès Wervik. Et le fait que la plupart ne feront pas toutes les épreuves pourrait bien rendre la bagarre encore plus indécise. Nous pouvons nous attendre à un Challenge passionnant cette année ! 

Guichets fermés pour l’ORC Canal Rally et le Rallye de Wervik 

Le FIRC, septième du nom, débute en force cette année. Nos deux premières épreuves enregistrent un record d’engagements d’équipages étrangers : 28 à l’ORC et pas moins de 36 à Wervik !! Nous n’avions jamais connu un tel succès jusqu’ici, l’ORC attire surtout des pilotes britanniques qui représentent presque le quart du plateau, tandis que Wervik attire aussi des équipages néerlandais et français comme souvent. Certains teams d’Outre-Manche doivent encore s’inscrire à Wervik, ce qui signifie que nous pourrions atteindre le nombre de 40 inscriptions étrangères. Ce serait du jamais vu en Belgique, même dans l’époque glorieuse des années 80 et 90 nous n’avions connu de tels chiffres, pas même dans nos épreuves nationales les plus célèbres. 

Pour que les choses soient encore plus formidables, nous pouvons compter sur un grand nombre de nouveaux noms qui devraient se joindre à la fête occasionnellement pour voir comment les choses se passent et déjà envisager 2017. Nous sommes donc confiants quant à l’avenir du FIRC. Chaque année, nous attirons plus d’équipages et le rallye en Belgique semble être une vraie drogue pour nos amis britanniques. Fantastique pour un petit championnat qui avait débuté avec à peine 10 participants… 

L’ORC Canal Rally est presque complet, et à Wervik le nombre d’engagés est déjà tel que nous pouvons entamer la saison dans les meilleures circonstances, aussi bien pour les pilotes que pour les spectateurs. Un grand merci à tous les pilotes, les copilotes et les mécaniciens pour leurs efforts en vue de rendre le Challenge si fantastique. Que le décompte commence ! 

Avant-goût de 2016 

Il nous reste encore deux mois à tenir avant que le FIRC, septième du nom, ne débute, mais nous avons déjà une petite idée de ce que cette édition aura à proposer. L’ORC Canal Rally ne devrait pas changer et sera donc familier pour les habitués. Par contre, le Rallye de Wervik devrait voir son parcours remanié, les reconnaissances seront donc importantes. Ce sera également le cas pour le Rallysprint TBR qui sera nouveau pour tous, avec une spéciale de Oekene qui s’annonce très relevée avec quelques virages piégeux. 

D’autres pièges seront présents aux Boucles Chevrotines, notre nouvelle manche cette saison. Aucun doute qu’un copilote talentueux sera de grande importance sur ce rallye très rapide plein de virages aveugles et de sommets et aux spéciales très différentes de ce que l’on peut rencontrer en Flandre. Plus tard dans la saison, l’Hemicuda gardera son format habituel, ce qui ne sera pas le cas de Courtrai. Après les problèmes causés par la pluie l’an passé, les organisateurs ont décidé de supprimer une grande partie des portions de terre pour réduire le nombre de sorties, et qui devraient donner des spéciales fort différentes de celles que nous connaissons. N’hésitez pas à garder notre page Facebook à l’œil pour les dernières informations et le règlement.

Une nouvelle année, une saison pleine de nouveautés! 

L’année dernière s’est terminée dans la lignée de toute cette saison 2015, avec une nouvelle inattendue et peu plaisante. Le TBR Rally ne sera plus qu’un sprint à partir de 2016, ceci sous la pression des autorités locales qui trouvaient que deux rallyes d’importance dans la région (l’autre étant l’Omloop van Vlaanderen), c’est un de trop. Ce changement laissait planer le doute d’un retour à quatre manches dans le challenge, un scénario qui ne plait à personne. Heureusement, une brève enquête auprès de la délégation britannique permit de se rendre compte que l’épreuve pouvait malgré tout rester au calendrier, bien qu’avec moins de points à l’arrivée, s’agissant d’un sprint. Plusieurs alternatives avaient déjà été évaluées avant la décision de garder le TBR, et nous pouvons au final ajouter une sixième épreuve au programme, les Boucles Chevrotines. Organisée le week-end des 6 et 7 aout, l’épreuve occupe une place idéale dans le calendrier et répond aussi à la demande de beaucoup de participants d’avoir une épreuve wallonne au calendrier. Cela signifie que le calendrier 2016 sera comme suit : 

  • ORC Canal Rally: 28/29 mai
  • Geko Motul Rally van Wervik: 10/11 juin
  • TBR Rallysprint: 9/10 juillet
  • Boucles Chevrotines: 6/7 aout
  • Hemicuda Rally: 8/9 octobre
  • 6 Uren van Kortrijk: 26/27 novembre  

Pour 2016, nous fonctionnerons bien sûr avec un système de joker car tout le monde n’a pas le temps ou les moyens de participer à 6 épreuves, surtout lorsqu’il y a chaque fois la Manche à traverser. Le TBR sera d’une certaine façon ce joker, car qui débute la saison avec un mauvais résultat aura là l’occasion de refaire une partie de son retard. 

Le succès du FIRC Outre-Manche n’a cessé de croitre ces dernières années, ce qui se traduit aussi par un plus grand nombre de collaborateurs britanniques. Le renouveau de leur championnat national, jadis si glorieux, tarde à venir et de plus en plus d’épreuves disparaissent alors que si peu voient le jour. Et la réglementation des fédérations locales n’aide pas. Tout cela rend finalement l’avenir du FIRC plus rose, une grande avancée pour cette petite initiative démarrée avec une poignée d’équipages anglais. 

2015, la saison la plus spectaculaire ? 

Les dernières années, le FIRC semble avoir conquis les pilotes et le public. Il y a eu çà et là quelques averses et nombreux sont les étrangers à avoir découvert les fossés flandriens à une ou plusieurs reprises, mais ce n’est que le cours normal des choses. La saison dernière fut particulièrement riche en événements avec un ORC Canal Rally pluvieux, la première édition humide en neuf ans. Avec pour conséquences une longue série de crashs, hélas. Tony Clements sortit spectaculairement de la route sur la première spéciale, rapidement suivi par Chris Peart qui écrasa sa Corsa dans un pylône. A la fin de l’épreuve, Anthony Darou traversa aussi une maison. Trois animateurs devaient déjà jeter le gant pour le reste de la saison. 

Le Wervik Rally fut plus tendre avec nos participants mais le sort frappa de nouveau au TBR Rally, qui faisait sa première apparition au calendrier. Alex Taylor partait 4 fois à la faute mais put néanmoins terminer l’épreuve au volant d’une Forester fraichement reconstruite. Après un Hemicuda Rally relativement calme, la saison se clôtura à Courtrai comme elle avait commencé, sous une pluie diluvienne balayée par un vent glacial. Cela se termina malgré tout par un second titre mérité pour Alex Taylor qui se porte ainsi à la hauteur d’Andy Rowe, un sacre au moins aussi mérité en 2 roues motrices pour Garry Elswood qui repart pour la première fois avec un titre de champion après 6 saisons de FIRC ininterrompues, tandis que le rookie Richard Williams était intouchable en Historic. Signalons aussi les belles progressions de David Campling, des frères Gibson et de Gavin Smith, et les performances d’Andy Dawe qui a prouvé sa vitesse de pointe en imposant deux fois sa Sunny en 2 roues motrices et en décrochant une victoire générale. Tout cela promet pour la prochaine saison. 

Deuxième doublé pour Dawe à Courtrai

Le rallye VAS le plus important de la saison est naturellement l’épreuve idéale pour terminer une saison réussie. Malheureusement, les dieux de la météo n’étaient pas de la partie. Beaucoup étaient d’ailleurs inquiets en découvrant un tapis neigeux le samedi matin, mais heureusement celui-ci aura vite disparu, bien aidé par la pluie abondante poussée par un vent glacial. Malgré cela, le public était présent en masse, preuve que les fans de rallye sont une race d’irréductibles. Respect !

Les spéciales de ce week-end se sont rapidement transformées en un bain de boue, obligeant les pilotes à rouler sur des oeufs. Très tôt, un premier abandon était à noter dans le camp du FIRC, celui de Chris Peart et Steve Lancaster. Ayant fait le chemin depuis Hull, arrivés tardivement, fatigués et stressés, les deux compères voyaient leur voiture baisser pavillon entre l’assistance et le contrôle technique… Le rallye est parfois bizarre. La première victime “active” fut Garry Elswood qui fut contraint à l’abandon dès la spéciale show de Mouscron en raison d’un alternateur défaillant. Heureusement, les 2 points obtenus avec sa participation lui permettent de décrocher le titre en 2 roues motrices, un résultat plus que mérité après 5 ans de présence dans le FIRC. Le reste de la meute prit un départ prudent le dimanche matin, avec un Alex Taylor qui s’installa directement aux commandes, suivi par un groupe composé de Dawe, Campling et Smith qui se tenaient dans un mouchoir de poche. Hélas, la joie d’Alex fut de courte durée. Un moteur explosé mis fin à sa course, compromettant par la même occasion la prochaine saison. Le cout élevé de la réparation et l’emploi du temps chargé du pilote-entrepreneur ne devraient pas faciliter les choses. Campling prit ainsi la tête et semblait parti vers sa première victoire lorsque la colonne de direction le lâcha, provoquant même un début d’incendie. Mais quelques sympathiques riverains ont consolé David et Jim en les invitant à leur table pendant que les mécaniciens rejoignaient les lieux. Les délicieuses carbonnades permirent d’atténuer la déception. C’est donc ainsi que la victoire tendait les bras à Dawe qui ne partait pourtant pas favori avec sa Sunny aux 2 seules roues avant motrices. Faire une course sans faute dans une voiture fiable porte généralement ses fruits, et Andy décroche ainsi son deuxième doublé de la saison.

Gavin Smith finit deuxième, tandis que le champion Historic Williams fait un brillant troisième dans son Escort Mk1 BDA. Williams qui est donc vainqueur en Historic devant Richard Leggett et son originale Alfetta GTV. Martin de Vere-Packford et le pilote invité Les Allfrey, cette fois au volant de sa 205 GTi, clôturent le classement après s’être livrés un beau duel de Peugeot. Malgré un final chaotique, avec beaucoup de retards et d’annulations, la délégation anglaise au grand complet a pu terminer le week-end par une fête mémorable sous le chapiteau. Une grande famille avec une ambiance incomparable, qui résume ce pourquoi le FIRC existe. Dans les prochaines semaines, quelques informations importantes vous seront dévoilées. En attendant, nous remercions tous ceux qui avaient encore fait le déplacement. Il est certain que nous nous reverrons l’an prochain, avec quelques noms supplémentaires en plus. 

Hemicuda Rally

Le premier rallye après la trêve estivale permit de revoir tous les habitués du FIRC en action ensembles durant l’Hemicuda Rally. 

Après avoir connu quelques problèmes avant l’épreuve, Alex Taylor démarrait sur son rythme habituel qui lui permit de constater à quel point les spéciales étaient glissants. Andy Dawe, dans sa Nissan 2 roues motrices, tenait le rythme de Taylor dans les premiers chronos. Nick West rencontrait par contre des soucis de turbo qui ne le lâchèrent pas de la journée. En Historic, Richard Williams devançait Keith Pettitt qui rencontrait des soucis de boite de vitesse, tandis que Mike Smith suivait à courte distance dans la Sunbeam, qui sera percutée par la voiture d’un autre concurrent plus tard dans l’épreuve. 

En 2 roues motrices, Andy Dawe menait donc devant Gary Elswood (Saxo) et Anthony Darou (BMW), suivis de Martin DeVere Packford (306) et de Iain et Andrew Gibson dans leur Honda. Les frères étaient  poursuivis par des problèmes de direction après qu’un boulon se soit échappé de leur suspension durant la première boucle. 

Le parcours rapide faisait son lot de victimes. Pettitt et DeVere Packford abandonnaient tous deux suite à des problèmes de moteur. Allan Smith sortait de la route après avoir subitement déjanté. Gavin Smith avait plus de chance. Un fossé l’accueillit mais il put en sortir et termina malgré tout à la 17e place générale, même sans embrayage et avec un échappement cassé. 

Alex Taylor et Frank Werner en terminèrent dans un style étonnamment calme et propre, avec la 15e place générale en prime. De la sorte, ils remportent, même si nous en attendons la confirmation, le Championnat FIRC 2015 ! 

Garry Elswood prend les points de la victoire en 2 roues motrices et termine à la 42e place générale après avoir remarquablement bien géré sa course. Il se constitue ainsi une belle avance au championnat avant la dernière manche à Courtrai. 

Richard Williams et Andrew Cowley terminent premiers en Historic, 32e au général, malgré un problème de dernière minute à leur batterie avant de le tout dernier contrôle horaire. 

Nous nous rendrons donc à Courtrai avec le titre restant à décider dans deux des trois classes. Bloquez vite la date, et notez aussi que le bureau du FIRC est fermé jusqu’à mi-octobre ! 

La finale 2015 s’annonce!

Un mois nous sépare désormais de l'Hemicuda Rally. Peut-être est-ce l'occasion de faire le point. Au classement général, Alex Taylor semble être en bonne place pour décrocher un deuxième titre, tout comme Richard Williams qui voit aussi se dessiner la couronne en Historic. Mais aucun des deux n'a le droit à l'erreur, leurs adversaires restent proches. En 2 roues motrices, rien n'est encore décidé et le verdict tombera sans doute à Courtrai. Si toutes les informations reçues se confirment, nous aurons droit à l'Hemicuda aux présences de Tony Clements, Chris Peart et Anthony Darou qui se remettent de leurs mésaventures de l'ORC. Durant l'Hemicuda, les rennes du FIRC seront reprises par Ward, Neil Dodd et Val Thomson. Pour la suite, nous vous donnerons prochainement plus d'informations concernant les réservations pour Courtrai ainsi qu'au sujet de la nouvelle catégorie pour 2016. C'est sans aucun doute un automne intense qui s'annonce !

 

   

Beau comeback d’Andy Dawe au TBR 

La dernière manche de cette première moitié de saison promettait beaucoup. Andy Dawe était enfin de retour après de nombreux problèmes techniques avec sa nouvelle Nissan. Il en allait de même pour Richard Leggett et son Alfa GTV en Historic. Andy Egger et sa Corsa étaient aussi de la partie, Andy ayant gagné le “Drivers Award” lui octroyant un engagement gratuit. De plus, le TBR était nouveau pour tout le monde et l’occasion de voir les facultés d’adaptation des uns et des autres.

Etonnamment, c’est Alex Taylor qui éprouva le plus de difficultés sur l’asphalte de la région de Roulers. La Forester ne tournait pas comme prévu et Alex ne trouvait pas l’adhérence, sortant même 4 fois de la route dans la première boucle. Il en résultait la perte de 2 minutes et une voiture meurtrie. David Campling, toujours en progression, devait quant à lui abandonner rapidement en raison d’une direction cassée. La voie était ouverte pour Andy Dawe qui s’imposait  devant Nick West qui marque pour la troisième fois des points et remonte dans le classement général. Taylor n’a désormais plus de joker, car Dawe aussi disputera le reste du Challenge.

En 2 roues motrices, les choses sont encore plus passionnantes,  bien que personne n’ait pu faire face à Dawe. Andy Egger termine 2e (et 28e au général du rallye) mais n’était pas inscrit, tandis que le reste de la bande a rejoint l’arrivée et marque ainsi des points importants. Garry Elswood reste leader du Challenge, mais tout est possible avec le retour de Dawe, et prochainement celui de Robert Dillon.

La même analyse vaut pour les Historic ou Richard Weaver décroche une victoire logique devant Keith Pettitt. Keith reste donc en embuscade prêt à profiter du moindre souci de son adversaire. Richard Leggett a fait un bon début avec la GTV, mais n’a pas prévu de faire le Challenge cette année. Hardiment ne l’a pas prévu non plus, mais a de toute façon dû abandonner rapidement avec un moteur cassé. Il est désormais temps de recharger ses batteries, avant de se retrouver en octobre à l’Hemicuda. Bonnes vacances !

 

   

Et de deux pour Taylor à Wervik !

Autant que le soleil fut présent ce samedi, le succès était au rendez-vous pour 2 pilotes du FIRC: Keith Pettitt et Alex Taylor. Mike Smith n’était pas en mesure de suivre, et l’ancien champion Pat Anderson s’est fait surprendre dans sa splendide Galant, laissant la voie ouverte à Keith Pettitt qui n’avait plus qu’à terminer pour engranger des points précieux pour le Challenge. Ce fut chose faite, en dépit de quelques problèmes de boite et Keith rentre donc à la maison avec plusieurs coupes, une habitude ces dernières années. Au TBR, son rival Richard Williams sera de retour, ce qui pourrait changer la donne.

Un autre homme avait le sourire, Alex Taylor, dont le but ultime est de faire une “Clements”, soit de gagner toutes les épreuves de la saison. Jusqu’ici l’équipe de la “Frosty” est dans le bon rythme, et Taylor a pu remporter une seconde victoire malgré une petite sortie, profitant de l’absence de Tony, qui panse les plaies de son Evo, et de Andrew Dawe, l’homme le plus rapide des 2 roues motrices mais qui cherche toujours à solutionner ses problèmes de moteur. Gavin Smith a pris une belle deuxième place à Wervik, devant Nick West qui a livré une belle course et qui prend encore des points importants. Il ne fait aucun doute que Nick sera un outsider dangereux si Taylor venait à connaitre un résultat blanc.

Mais tout cela ne veut pas dire que la journée fut ennuyante. En 2 roues motrices, Martin De Vere-Packford l’emporte, non sans voir approché les temps de Gavin Smith. Au final, il ne termine qu’à 20 secondes de ce dernier ! Derrière Martin, ce fut une bataille serrée entre Iain Gibson et Garry Elswood, jusqu’à ce que le pilote de la Civic parte à la faute dans un virage où se trouvaient peu de spectateurs. 6 minutes se sont envolées dans l’aventure, mais une attaque de tous les instants permit aux frères Gibson de terminer juste devant Derek Webb, qui débutait sa saison à Wervik. Signalons également les temps intéressants d’Andrew Smith dans la Ford Pinto Cup. Pour ses débuts dans notre pays, il termine 5e parmi 10 voitures presqu’identiques. Espérons le revoir à d’autres occasions cette saison !

Dans un mois, nous serons au TBR Rally, avant la trêve estivale. Et ce devrait la première épreuve à réunir tous les protagonistes habituels du FIRC, ce qui promet de la belle bagarre. Rendez-vous là-bas !

                             

Taylor gagne un Canal Rally agité

 

L’ouverture du FIRC 2015 a eu lieu sous la pluie pour la première fois en 9 ans. Même si les spéciales ont été peu modifiées au cours des dernières années, la météo a bouleversé la course dès les premiers mètres. Les seuls qui ont connu une épreuve sans souci furent le Royal Marine Grant White et Stephanie Boddez, bien à l’abri dans leur solide Bowler. La présence de ce véhicule avait en tout cas le don d’attirer le public dans le parc d’assistance, mais aussi les équipes de TV et les journalistes. En tant que voiture 000, le plaisir était le maitre-mot, ce qui ne fut pas toujours le cas pour les équipages participant dans la course… 

Dès la première spéciale, tout le monde fut apeuré par le crash horrible du champion 2014 Tony Clements. Une simple roue qui effleura l’herbe à haute vitesse et c’était suffisant pour envoyer l’Evo 9 dans les airs. La voiture manqua d’heurter un pylône téléphonique. Mais l’équipage sort heureusement indemne de cette série de tonneaux. Malheureusement, le châssis est touché et la voiture est bonne pour la casse…

Par contre, Chris Peart n’a pas eu la chance d’éviter un pylône dans sa toute nouvelle Corsa, désormais raccourcie par ce contact imprévu, à peine quelques kilomètres plus loin que Clements. Mike Smith, qui ouvrait la route en Historic, n’alla que quelques virages plus loin avant que sa Sunbeam ne refuse tout service. Malheureusement, il était impossible pour l’équipage de résoudre le problème soi-même. Son homonyme Allan Smith ne fit pas beaucoup mieux avec une Subaru qui, pour des raisons inconnues, refusa de démarrer plusieurs fois consécutivement, avant de rester définitivement immobilisée au final. 4 équipages en moins après la première boucle, cela n’incitait pas à l’optimisme pour le reste de la course. Et le reste de la journée fut malheureusement aussi riche en incidents.

La victime suivante fut Iain Gibson, qui dut stopper sa Civic en raison de problèmes électriques, suivi ensuite par Martin De Vere-Packford. La décoration FIRC de sa 306 ne fut pas synonyme de chance. Pour lui, ce fut une boite de vitesses cassée, un câble d’embrayage et d’autres soucis qui le poussèrent à l’abandon. Le nouveau-venu Dillon se retrouva donc en tête des 2 roues motrices, suivi par Anthony Darou, encore un nouveau. Pour Anthony, cela tourna court dans l’avant-dernière spéciale lorsque que sa BMW Compact termina sa course dans une façade à haute vitesse, avec des dégâts importants à la clé. Finalement, c’est Garry Elswood, qui avait abandonné dans chaque course l’an passé, qui fut l’étonnant vainqueur de la classe, pour ce qui est aussi sa première victoire en 5 saisons de FIRC. Dillon n’est pour l’instant pas inscrit, mais s’il franchit le pas, il pourrait devenir un sérieux client. Il décroche en tout cas la victoire générale, un fameux début !

En Historic, il n’y eut pas de bagarre. Richard Williams, autre nouveau-venu, l’emporta en surclassement, avec le spectacle en plus. Keith Pettitt avait beau rouler avec le même modèle, il ne pouvait rien faire sans un BDA sous le capot. Mais Keith participera à toutes les manches, au contraire de Richard, ce qui laisse le suspense intact.

Chez les 4x4, il y eut heureusement peu d’incidents après l’aventure de Clements. David Campling découvrait les spéciales belges et termina à une belle 2e place en FIRC, et une 20e place au général. Il lui faudra évidemment continuer son adaptation aux routes typiques de la région et améliorer son système de notes et la pointe de vitesse viendra. La même réflexion vaut pour Nick West, qui termina 3e pour sa découverte de la région, après une course prudente. Nick a encore quelques réglages à peaufiner sur son Evo 9 qui est actuellement en… configuration terre. Quant à Alex Taylor, il est venu, il a vu, et a vaincu. La Forester tourna comme une horloge suisse, et Alex pu même se permettre d’user du frein à main, pour finalement terminer 10e au classement général !

Ce début de saison fut sans aucun doute le plus animé de ces dernières années, et quelques équipages auront malheureusement du travail à accomplir à la maison. Nous verrons ce qu’il en sera dans deux semaines à Wervik !

Nos nouveaux sponsors.

Vous avez probablement remarqué que, depuis quelques temps, des nouveaux logos sont apparus. Motorsport Auctions et Corbeau Seats soutiennent désormais le FIRC, une manière pour eux de se faire connaitre sur le continent.

Motorsport Auctions est le plus grand e-commerçant de Grande-Bretagne en ce qui concerne le sport automobile, et son but est, à terme, de devenir un des plus grands au monde. Le site reçoit 350.000 visiteurs par mois, et ce chiffre ne cesse d’augmenter ! Une grande partie du soutien apporté au FIRC consiste en des accès gratuits pour des promotions. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Kristof, ou bien Graham Lorimer (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Corbeau/Luke ne nécessite peut-être pas une telle présentation. Ce fabricant connu de sièges baquets et de harnais, ainsi que de systèmes Hans désormais, existe depuis 1960 et est depuis lors devenu une valeur sûre dans le milieu de la course. L’entreprise offrira pour 1000 livres de récompenses aux champions 2015, ainsi qu’une réduction de 20% sur le prix d’achat pour toute personne liée au FIRC, qu’il s’agisse d’un participant ou d’un sympathisant. La livraison pourrait se faire rapidement, puisque Derek Webb, un des représentants de Corbeau, participera à tout le FIRC cette année. Plus d’infos peuvent être obtenues auprès de Kristof, ou bien de Derek (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). De plus, Derek proposera une visite des installations de Prodrive cette année, mais plus d’informations à ce sujet viendront ultérieurement…

Il va de soi que le FIRC est très fier de pouvoir s’associer à de telles références, qui viennent renforcer le Challenge. Les petits Belges ont, dirait-on, acquis une belle réputation désormais…

 

Mise à jour ORC et Wervik

La première manche de la saison approche lentement, et compte déjà 80 engagés à l’heure actuelle. La limite est de 150, mais la dernière semaine est souvent synonyme de rush. Nous n’attendons pas de rallye complet, mais on ne sait jamais… Et il en va de même pour Wervik qui compte déjà le même nombre d’inscrits environ.

A l’ORC Canal Rally, l’intérêt se situera également au niveau de la voiture 000 qui viendra faire le show. Le team anglais Race2Recovery amènera un ancien Bowler du Dakar pour ouvrir la route ! Le Royal Marine Grant White sera le pilote de service, copiloté par la Belge Stephanie Boddez, de Kortemark, qui est un membre habituel de l’équipe. Le FIRC remercie en tout cas Salens Motors, concessionnaire Jaguar et Land Rover à Hooglede-Gits et à Kortemark, pour le soutien dans ce projet!

Prochainement, les inscriptions débuterons aussi au TBR Rally, tenez donc le site web ou la page Facebook à l’œil !

 

FIRC Twin Cup.  

Tout le monde n’a pas le temps ou le budget pour participer à tout le Challenge. C’est pour cette raison que nous organisons dès cette année deux “Twin Cups”: la Twin Cup ORBR regroupe l’ORC et le TBR, tandis que la Twin Cup Wervicuda regroupe Wervik et l’Hemicuda. Courtrai n’est pas repris ici, s’agissant d’un rendez-vous habituellement complet. Dans ces coupes, les deux résultats comptent, tous les pilotes inscrits entrent en lice, et des coupes séparées seront prévues.

 

Trophée Golden Poppy au Rallye de Wervik  

L’an passé ont eu lieu les premières cérémonies de souvenir de la première guerre mondiale et à Wervik le trophée ‘John Jack Eden’ avait été remis en mémoire des 100 ans du début de la grande guerre. Tous les participants anglais ont d’ailleurs été invités à passer sur le podium, tandis que le trophée fut délivré au malheureux Damien Perkins, victime d’un solide accident. Celui-ci étant absent, c’est le vétéran du FIRC Pat Anderson (75 ans) qui a réceptionné son prix.

  

Cette année, les organisateurs vont plus loin avec le Trophée Golden Poppy. La Maison de la Monnaie belge a réalisé cet objet de souvenir en nombre limité, et un exemplaire sera remis à un équipage britannique qui aura fait le déplacement. Un tirage au sort déterminera le vainqueur, car durant la guerre ce furent souvent le hasard et la fatalité qui décidaient de la vie ou de la mort des soldats. Mais ceux qui n’auront pas reçu le prix recevront malgré tout une bouteille de Poppies Gin en consolation.

Wildcards et engagements offerts : plus d’infos  

Après la mise en place d’une première liste et quelques coups de sonde sur les programmes de chacun pour cette année, 4 pilotes ont été gratifiés d’un engagement offert : Allan Smith, Garry Elswood et Martin De Vere-Packford. Avec encore deux engagements à offrir, un tirage au sort a désigné l’ancien champion Andrew Thomson. Pour le dernier engagement gratuit, ce  sont les pilotes eux-mêmes qui décideront. 

En ce qui concerne les pilotes qui peuvent choisir leurs engagements gratuits, la situation est désormais la suivante. Tony Clements choisit l’ORC et l’Hemicuda, Keith Pettitt opte pour l’ORC et doit encore choisir une épreuve, et Garry Elswood a retenu le TBR. Nous demandons aux pilotes devant encore faire leur choix, dont le champion 2WD Andrew Dawe, de nous communiquer leur choix dans les prochaines semaines. Mais la nouvelle à retenir, c’est surtout qu’en 2015 deux engagements gratuits tomberont encore sur chaque épreuve ! Courtrai sera probablement l’exception, ce qui est compréhensible vu le succès de l’épreuve, mais nous garantissons malgré tout 9 engagements offerts pour la fin de l’année !

 

Remise des prix

Après une petite enquête afin de savoir où et quand organiser celle-ci, la réponse s’est avérée être claire. Presque tout le monde est d’avis de fêter cela durant une manche du FIRC. Nous avons donc choisi de remettre les coupes le vendredi soir avant l’ORC Canal Rally. Certains participants ne préféraient pas combiner cette fête avec une épreuve, mais en faisant cela un vendredi soir, il reste une journée complète pour récupérer avant le rallye, ce qui résout ce problème.

 

Les épreuves pour 2015

Qui était déjà satisfait l’an passé à l’ORC y passera encore un week-end calme. L’épreuve sera en effet une copie de l’an passé. Rien ne sera changé, pour autant que des travaux ne viennent pas s’en mêler, ce qui ne devrait pas être le cas. Quelques modifications sont attendues à Wervik, tandis que le TBR Rally sera nouveau pour tout le monde avec un format de 4x4 spéciales. Si Wervik est un petit Ypres Rally, le TBR est lui-même un petit Omloop van Vlaanderen. Les spéciales ont un caractère semblable et les assistances sont situées au même endroit. En ce qui concerne l’Hemicuda et Courtrai, les informations suivront ultérieurement.

 

Premiers échos pour la nouvelle saison 

Bien qu’il nous reste encore du temps avant la première épreuve, certains programmes se dessinent. Tous les habitués seront de retour et l’on peut s’attendre à une bagarre entre Clements, Taylor et Thomson en 4x4. Ce dernier prépare une Sierra RS mais débutera la saison avec son Evo habituelle. Si tout se passe bien, un autre exemplaire de la marque japonaise devrait s’ajouter cette saison, tandis que le double champion Rowe prévoit un retour aux affaires. Pour le reste, nous espérons aussi revoir David Campling et sa fantastique Escort. En 2 roues motrices, nous reverrons des visages connus, en plus du nouveau venu Derek Webb qui fera tout le Challenge sur une Fiesta S1600. John Coulson devrait faire quelques épreuves sur sa BMW Compact. Un trio de tête s’annonce donc aussi dans cette catégorie, emmené par le triple champion Andy Dawe. En Historic, ce seront aussi les habitués qui seront au rendez-vous, en espérant quelques nouveaux venus, dont quelques Français. Le FIRC confirme en tout cas sa croissance et c’est une nouvelle saison passionnante qui s’annonce. 

 

Wildcards et engagements gratuites 

Pour célébrer les 5 ans d’existence du FIRC, nous avons décidé d’octroyer cette année 5 engagements gratuits. La règle est que ceux-ci iraient à des pilotes qui n’ont encore rien gagné jusqu’ici. Après quelques mails, il est apparu que quelques pilotes concernés n’avaient pas assez de temps ou de budget pour cette saison. Parmi eux, nous pouvons déjà confirmer Garry Elswood, qui après 5 saisons presque complètes a aligné l’an passé 5 abandons en 5 épreuves (peut-être devrait-il remplacer la Saxo par une Impreza 555 ?), et Allan Smith, qui doit souvent jeter le gant en raison de sorties, pannes ou incendies. Cela leur apportera certainement un peu de baume au cœur... 

Pour le reste, nous offrons aussi 2 engagements gratuits à d’autres participants, au choix de ceux-ci. Tony Clements a déjà choisi l’ORC et l’Hemicuda, Keith Pettitt choisit aussi l’ORC, qui est ainsi “complet”, et doit encore choisir une autre épreuve. Andy Dawe, qui reçoit un engagement, doit aussi encore faire son choix.

 

5 ans de FIRC : petit flash-back.


La photo ci-dessus avec l'équipe du FIRC, les champions 2014 Tony Clements et Mark Andrews et toute leur équipe d'assistance résume parfaitement ces 5 années : une grande famille. La compétition fut-elle disputée ? Bien sûr ! Les spéciales étaient-elles belles ? Oui également ! Tout le monde y est-il le bienvenu ? Certainement ! Le fun était-il présent ? Sans hésitation ! Le Flanders Rally Challenge est peut-être le plus petit championnat en Europe, ou le plus gros championnat non - FIA, mais probablement le plus chouette. Depuis les débuts en 2010, le challenge a grandi pour devenir un grand groupe d'amis. Nos invités étrangers ont été chaleureusement accueillis dans notre pays et y ont désormais tissé un beau réseau d'amis. Les fans ont découvert ces pilotes tels que Rowe et Taylor, Thomson et Dawe, Choquet et Bayard, qui sont désormais respectés, sans parler de Clements qui a réalisé la performance unique de tout gagner cette saison.
Il y a plusieurs raisons derrière ce succès. Difficile de dire quelle est la principale. Peut-être s'agit-il des spéciales qui n'ont rien à envier à celles des pays voisins, bien que les profonds fossés ne sont jamais très loin. Ou bien est-ce l'ambiance au bord des spéciales, avec des spectateurs nombreux et disciplinés. Ou bien s'agit-il de la boisson favorite des fans, de nombreux britanniques ayant essayé de s'intégrer ou de devenir de vrais Belges, parfois de façon acharnée. Pour certains ce fut un succès, mais pour d'autres cela s'est soldé par quelques gueules de bois... Ou bien est-ce juste l'aspect humain de ce sport, avec le côté amical de beaucoup et la qualité des équipes d'organisation. Chacun a ses raisons, peut-être d'ailleurs ne sont-elles pas citées ici.
Pour nous, revenir sur ces 5 ans de Challenge signifie surtout parler d’une évolution constante en vue d'améliorer chaque année le championnat. Des épreuves arrivent, d'autres s'en vont, et les participants ont tous des propositions d'amélioration. Pour notre première saison, nous ne savions pas à quoi nous attendre après la promotion de notre championnat en France, aux Pays-Bas et en Angleterre, mais les inscriptions au premier ORC Rally laissaient présager le meilleur. De bonnes 4x4 comme celles de Morgan, Rowe ou Taylor, une belle série d'Historics comme celle de Pettitt, Cook, Wattinne, Alfrey et Hardiment, le tout complété par quelques deux roues motrices comme celles de Elswoord, De Vere-Packford, Borgers et Neil Dodd, sans oublier quelques français et l'Allemand Schewe en 997 GT3. Au final, une délégation étrangère deux fois plus grande qu'attendue, qui aura fait taire tous les détracteurs. Il est évident qu'avec un tel plateau, il allait y avoir des déceptions, comme Bill Cook qui détruisit sa Sunbeam dans un arbre, ou Schewe qui jeta le gant après deux sorties de route en deux courses. Les points étaient alors attribués par classe, avec pour conséquence un ex-aequo entre Andy Rowe et Eep Borgers après les cinq manches. Mais avec un résultat de plus, Rowe l'emportait tandis que Borgers gagnait en 2 roues motrices et Pettitt en Historic. Un podium britannico-néerlandais surprenant étant donné le nombre de Français présents, mais aucun de ceux-ci n'était suffisamment constant pour constituer une opposition solide.
L'année suivante, la délégation néerlandaise restait forte, mais ce n'était plus suffisant pour empêcher Rowe de décrocher un deuxième titre en deux ans après les 4 épreuves de la saison, suite à l'annulation de l'Oudenburg Rally. Étonnamment, le titre en 2 roues motrices partait aussi Outre-Manche, puisque Neil Dodd l'emportait face à Andy Dawe dont la Sunny manquait de fiabilité. Le même problème dont souffrait Eep Borgers sur sa nouvelle Opel Corsa Max, ces problèmes de jeunesse lui coutant de trop nombreux points. Les Historics étaient quant à eux dans un classement désormais séparés, mais là aussi ce fut un deuxième titre consécutif, pour Pettitt. Une performance à souligner tout de même, celle de Henri Bève qui remportait les classements général et deux roues motrices à Wervik, tandis que le britannique Frattaroli y était par contre victime d'un des nombreux fossés et rentrait chez lui avec une Datsun 240Z quelque peu rétrécie.
2012 était la troisième saison dans le Challenge, avec de nouveau 5 manches en raison de l'ajout du Suikerstreek Rally, une incartade accueillante dans le Brabant. Il n'y eut pas cette fois de troisième titre pour Rowe qui termina cette saison remplie de problèmes par un maigre score. C'est Thomson qui en profita pour finir en champion méritoire, tandis que Les Alfrey s'empara du titre en Historic au détriment de Pettitt. Andy Dawe en avait fini avec sa série noire et fut récompensé par un titre mérité en 2 roues motrices, alors que le favori Eep Borgers peinait encore quelque peu avec sa Corsa Max. Mais ce dernier put tout de même fêter le titre de la meilleure équipe, avec le fils Marcel en 5e place, derrière Eep en 4e place et devant Marrie en 6e place sur sa petite Corsa. Une famille très spéciale que ces Borgers !
L'équipe organisatrice désormais bien rodée opta pour quelques changements en vue de la quatrième saison, suite à quelques propositions des participants. Après une grande enquête, le bonus de départ fut abandonné et le système des pilotes enregistrés lui fut préféré, ayant pour conséquence que les pilotes invités ne privaient plus les habitués de précieux points. Le système compliqué des points par classe fut aussi abandonné, au profit d'un système avec un classement 4x4, un classement 2 roues motrices, et un classement Historic, en plus d'un bonus en fonction du classement général. De plus, cette année fut celle de la création du London Rally for Heroes, un rallye proche géographiquement de la Belgique et d'où germa l'idée de faire des ponts au-dessus de la Manche afin de créer un second mini-challenge, pour les pilotes Belges en Angleterre cette fois... Entre temps, Rowe et Thomson avaient décidé de prendre une année de recul, mais un nouveau venu assurait la relève. Alex Taylor et sa charismatique Subaru Forester décrochaient d'emblée le titre, malgré une sortie de route à l'ORC Rally. Dawe ne voyait cette fois pas de récompense à ses efforts et le titre en 2 roues motrices alla étonnamment à Andy Egger sur la vaillante Opel Corsa qu'il conduisait à merveille. Paul Boxall était également ambitieux avec sa Peugeot 205, mais la malchance le priva malheureusement du titre tant désiré. En Historic, le titra revint à Pat Anderson, après une saison marquée par la poisse pour Pettitt. Les performances de l'année 2013 étaient à mettre à l'actif d'Arnaud Choquet, vainqueur à l'ORC Rally au général et en 2 roues motrices, et d'Andy Dawe, auteur de la même performance aux 6 Heures de Courtrai. L'ORC et Courtrai, deux épreuves très relevées qui plus est ! Regrettons d'ailleurs que Choquet fut empêché de donner une suite à cette prestation suite à son abandon de Wervik, sans quoi il aurait certainement fait parler la poudre.
L'année 2014 ne démarrait pas sous les meilleurs auspices, suite à l'annulation du Suikerstreek Rally, mais aussi celle du London Rally après une seule année d'existence. Pourtant, ce fut finalement une saison mémorable. Les trois principaux candidats au titre que furent Taylor, Clements et le revenant Thomson se sont longtemps tenus dans un mouchoir de poche. Pourtant, Tony Clements réussit l'exploit inédit de faire un 4 sur 4 au terme d'une saison parfaite. Il n'en fut pas de même en 2 roues motrices où Dawe et Peart rencontrait tous deux de nombreux soucis, la saison se terminant par un écart minimum à l'avantage de Dawe. En Historic, ce fut de nouveau Keith Pettitt qui décrocha la timbale, au détriment de Horsburgh et Smith dont les présences ne furent pas assez fréquentes que pour contester le titre.
Nous voici désormais à la veille de la 6e saison du FIRC et l'avenir se dessine sereinement. Après quelques visites au HRCR Gaydon, au Rally Day et au Goodwood Festival of Speed, le Challenge est désormais connu en Angleterre, tandis que les Français semblent aussi montrer de l'intérêt après quelques années plus timides. Chez nos voisins du Nord, notre sport semble traverser une période difficile, surtout en comparaison avec les efforts fournis par les Borgers dans le passé, mais des jours meilleurs viendront certainement. En 2015, la plupart des habitués seront présents, avec aussi quelques nouveaux venus. De plus, nous accueillerons le TBR Rally, ce qui nous permettra de compter désormais sur un championnat de 5 épreuves. Si le contexte économique s'améliore encore quelque peu, nul doute que le FIRC en fera de même. Nous tenons en tout cas à remercier tous les participants, les techniciens, les familles et les amis qui ont permis à cette d'aventure d'exister. Le rendez-vous est pris en 2015 !

Quelques brèves pour 2015

En ce qui concerne la saison prochaine, nous pouvons déjà confirmer la même formule que cette année, et les dates de l'ORC Canal Rally (30-31 mai) et de Courtrai (28-29 novembre). Début d'année prochaine, nous confirmerons aussi le calendrie,r mais l'Hemicuda et Wervik resterons environs dans la même période, tandis qu'une 5e épreuve est envisageable. Enfin, quelques modifications sont à attendre au système de licence, mais la aussi nous vous informerons prochainement. Tout comme au sujet des modifications en Historic, où les voitures jusque 1991 pourraient être acceptés, et de la remise des prix dont la date reste à déterminer. A suivre donc...

Clements le meilleur à Courtrai.

Quelle fin de saison! Avec 3 WRC, 5 R5, 5 Porsche et plusieurs Evo et GT, l'épreuve affichait déjà complet des semaines avant la date, et les spectateurs avaient aussi répondu présents. Une épreuve passionnante sous un beau soleil d'automne et la fête était complète. Etant donné que le Challenge s'était déjà décidé au Hemicuda, plusieurs pilotes avaient décidé d'épargner leur budget pour l'an prochain, tandis que plusieurs forfaits étaient à signaler dont celui de Chris Peart, le seul à pouvoir priver Andy Dawe du titre en 2 roues motrices. Les retardaires faisaient également l'impasse puisqu'en 2 jours les organisateurs avaient reçu 180 demandes d'engagement, en acceptant 150 au lieu des 130 initialement prévus.

Tous les champions étaient donc connus avant le départ, et le classement général de l'épreuve devenait le seul point d'attention. Alex Taylor démarra comme un canon avec un superbe 15e temps dans la première spéciale, après avoir été retardé par un pilote plus lent. Le dimanche, il enchaina avec un 12e temps... et puis échoua au fossé dans la spéciale suivante. Une fin trop précoce alors que le top 10 était faisable. De plus, les dégats à la Subaru semblent importants, de quoi assurer un hiver chargé chez Taylor.

Le champion Clements prit un départ plus prudent, mais en profita finalement suite aux nombreuses sorties de route. Après une épreuve sans erreur et régulière, Tony et Mark finirent 20e au général, ce qui est une superbe performance dans ce plateau de niveau supérieur. Et comme cerise sur le gâteau, l'équipage fait un 4 sur 4 cette saison, une première en 5 ans de FIRC qui sera dure à reproduire. Les Allfrey termine également sa saison belge sur une épreuve sans erreur et termine 31e en Historic sur une soixantaine de partants. Un bel au revoir pour Les qui se concentrera en 2015 sur des épreuves britanniques. Avec cette superbe épreuve derrière nous, nous pouvons être satisfaits de cette saison réussie et tout le monde peut désormais se préparer en vue de 2015. D'ici la, nous vous souhaitons d'excellentes fêtes de fin d'année et vous donnons rendez-vous à l'année prochaine !

présentation Hemicuda rallye

Il nous reste un mois pour ce rallye dans la region littoral. Graçe aux efforts de l’organisation, le nombre d’ES a doublé par rapport aux années précédentes. Les 5x2 ES seront donc remplacés par 3x4 ES, dont 2 ES sont entièrement neuves. Logiquement, plein d’équipages sont bien curieux à les découvrir, personne ne doute que le nombre d’engagés sera bien élevé. Il n’y a pas une limite sur le total d’engagements, personne ne doute le succès de l’évenement. Dans le Challenge, il sera très important de ne pas faire des erreurs dans n’importe quel catégorie, vu que la bataille reste ouverte partout. A bientôt!

Clements remporte un Rallye de Wervik mouvementé !

Les choses s'annonçaient bien pour ce week-end. Presque 30 équipages étrangers au départ, dont un groupe très motivé présent dans le Challenge, accompagné du Français Laurent Bayard, le gros favori qui n'était là que pour gagner. Laurent qui répondit aux attentes. Il est venu, il a vu, et il a vaincu. Et c'est aussi la première fois qu'un pilote étranger remporte le Rallye de Wervik, pourtant riche de 40 années d'histoire ! Dans son sillage, on retrouvait d'autres équipages français, chez qui l'intérêt pour une saison complète en FIRC semble de plus en plus grand, ainsi que plusieurs Néerlandais.

Dès le départ, un trio de favori se détacha, avec Thomson, Taylor et Clements, tandis que Perkins eut plus de difficultés à se mettre dans le rythme. Mais aussi bien Thomson que Taylor perdirent du temps par de petites erreurs. Taylor fit plus tard de nouveau un tête à queue. Mais Clements n'en profitait pas, ayant lui souffert d'une roue cassée et d'un pneu crevé. Tout cela signifie qu'à mi-course, plusieurs deux roues motrices s'étaient immiscées parmi ces 4x4. Pour Damien Perkins, hélas, c'en fut rapidement finit puisqu'il alla écraser sa Subaru dans un pylône. La spéciale dut être annulée pour le reste de la journée,mais heureusement Damien s'en sortait avec quelques côtes froissées tandis que son copilote Guido Stroobant avait une jambe cassée. Ca aurait pu être bien pire pour eux ! Le FIRC leur souhaite en tout cas un prompt rétablissement.
Une fois l'épreuve repartie, Thomson semblait avoir les meilleurs chances, tandis que Taylor faisait face à des problèmes moteurs qu'il fallut résoudre par un système D. Clements quant à lui n'était plus en mesure de jouer un rôle significatif. Mais dans l'avant dernière spéciale, Thomson creva un pneu laissant alors l'avantage à Taylor. Mais au même moment, Taylor faisait un tour trop peu dans la show et fut lourdement pénalisé. On pensait voir Thomson l'emporter malgré tout, mais dans la dernière spéciale son différentiel rendit l'âme et c'est Clements qui hérita de la victoire, à son plus grand étonnement !

En deux roues motrices, ce fut une belle lutte entre Andy Dawe et Chris Peart, bien que le rallye fut pour Chris trop long d'une boucle. Dans l'avant-dernière spéciale, il dut ranger son Astra sur le côté en raison de problèmes mécaniques, permettant ainsi au nouveau venu David Town de terminer deuxième pour sa première course en Belgique. Nous avons donc actuellement 3 pilotes en lice dans le championnat, ce qui promet pour la suite de la saison. En Historic, c'était également la bagarre en début de course, bien que l'habitué Hardiment ait du rapidement renoncer. Pettitt et Horsburgh se tenaient dans un mouchoir de poche, jusqu'à ce que Horsburgh sorte et décide d'en rester là pour ne pas compromettre le reste de sa saison. Ce fut en tout cas une belle bagarre dans chaque classe, et tout reste ouvert pour la deuxième partie de saison. Mais d'ici là, nous vous souhaitons à chacun d'excellentes vacances.



Clements remporte la Canal Rally

Le départ pour notre année-jubilée ne pouvait être meilleur. Un total de 16 engagés, avec quelques nouveaux, nous donnait de grands espoirs. Tony Clements, qui participera cette année à toutes les épreuves, pris le meilleur départ et garda le commandement jusqu'à l'arrivée. Une victoire qui peut paraitre facile, mais il fut suivi de près par Alex Taylor et Andrew Thomson pendant tout le rallye. Clements poussa son Evo dans ses derniers retranchements et gagne avec 20 secondes d'avances sur Taylor, copiloté par Frank Werner, juste suivi par Andrew Thomson d'une seconde ! Ce top 3 finit aux 18e, 22e, et 23e places générales. Allan Smith aurait pu terminer 4e du FIRC, mais une crevaison emmena sa Subaru dans un champ en fin de rallye. Le nouveau venu Damien Perkins, Australien basé à Bruxelles, abandonna dès le deuxième spéciale pour un différentiel cassé. En deux roues motrices, Andrew Dawe dut abandonner dès la première spéciale. Plus tard, ce sont Neil Dodd, invité cette année, et Gary Elswood qui ont du garer leur voiture suite à des ennuis mécaniques. Cela laissa la voie grande ouverte au nouveau venu Chris Peart, qui remporte la F2 pour son premier rallye FIRC et termine même 2e de classe au général. Il devance David Coulson, qui était juste là pour un one-shot. En espérant que certains de ces pilotes aient des idées de programme complet en 2015!


La division Historic connut aussi ses drames. Peter Horsburgh perdit 10 minutes dans la spéciale 2 en raison de problèmes électriques, mais connut une course tranquille ensuite. Le nouveau venu Mike Smith était en route vers un bon résultat avant que son moteur ne l'oblige à jeter le gant, rapidement suivi par le champion 2013 Pat Anderson dont l'alternateur refusa tout service. Tout ça donna à Keith Pettitt une fin de course tranquille qui le mena vers une victoire bienvenue. Peter Horsburgh perdit trop de temps que pour revenir, mais sa 2e place en Historic lui donne des points précieux.


La victoire au général revient à Patrick Snijers, suivi à une minute par le local Lefevere puis par Viaene qui faisait débuter sa nouvelle Porsche 997. Parmi les 140 engagés, plusieurs Porsche et plusieurs WRC accompagnait les traditionnelles BMW et Evo. Le rallye se porte bien en Belgique ! La prochaine manche du FIRC, le Rallye de Wervik, peut déjà compter sur une liste d'engagés impressionnante, dont plusieurs R5 en préparation du Rallye d'Ypres. Aucun doute non plus que le plateau du FIRC sera attrayant, avec quelques piltoes occassionnelles pour se mêler aux bagarres dans chaque classe.



Présentation 2014

Encore deux semaines et nous serons déjà à la première manche du FIRC 2014. L'ORC Canal Rally sera une copie de l'édition 2013, ce qui ne manquera pas d'avantager les pilotes présents l'an passé. Les projets de nouvelle spéciale ont malheureusement dû être abandonnés en raison de travaux. Deux semaines plus tard, il sera déjà temps de passer au Rally van Wervik, qui pour sa 40e édition recevra quelques nouveautés. 2 des 3 spéciales se dérouleront sur un parcours totalement nouveau. Et un trophée spécial sera destiné aux participants britanniques dans le cadre des célébrations de la première guerre mondiale.
Après l'été, nous partirons vers l'Hemicuda Rally, qui aura cette fois droit à une troisième spéciale après plusieurs années en tant que Short Rally. Plus de détails à ce sujet suivront en temps utile. Et enfin, la saison se terminera à Courtrai, où plusieurs surprises vous attendront certainement après les débuts réussis de 2013. Le FIRC 2014 accueillera également de nouveaux participants britanniques, et avec le nouveau système de points c'est une saison passionnante qui s'annonce.

 

5 ans du FIRC : deux engagements gratuits à gagner !

Pour notre anniversaire, vous aurez à chaque épreuve la possibilité de remporter deux engagements! Etant donné que le FIRC 2014 comptera 4 épreuves (le Suikerstreek n'étant pas organisé cette année), cela fera au total 8 engagements: 2 pour le champion général, 1 pour le champion 2RM, et 1 pour le champion Historic. Cela veut donc dire qu'il restera en 2015 quatre wildcards à répartir entre les autres équipages fidèles depuis plusieurs années. Un tirage au sort aura donc lieu en fin de saison.

Adaptation du système de points

A la fin de l'année dernière, nous avions demandé votre avis sur l'adaptation du système de points. Nous avons eu plusieurs suggestions, et nous vous en remercions. En effet, deux tiers des habitués ont réagi, ayant des avis allant généralement dans la même direction. Cela nous a donc amenés à la conclusion suivante:
-la plupart des équipages ont trouvé que la formule qui visait à récompenser la fidélité des participants réguliers influençait trop les résultats. Nous supprimons donc ces coefficients de fidélité, faisant en sorte que les équipages ne participant pas à toutes les épreuves perdront moins de points.
-chacun s'accorde à dire que le système de points par classe était trop présent. A partir de 2014, les points ne seront plus attribués qu'aux vainqueus de 3 classes : 4x4 modernes, 2RM modernes, et Historic. Pour les classes modernes, les points compteront toujours pour le classement général, permettant ainsi aux 2RM les plus rapides de rester proches des 4x4.
-le principe des équipages enregistrés a été unanimement apprécié, et cette formule sera donc maintenue aux mêmes prix que précédemment.
-l'introduction d'un joker (doubles points lors d'une épreuve choisie) ou la possibilité d'un résultat à décompter ne pouvait pas être retenue, surtout avec un calendrier ne comptant que 4 épreuves et dans lequel un bon ou un mauvais résultat aura déjà un grand impact.
-pour le championnat par équipes en 2014, les deux meilleurs résultats seront retenus pour chaque équipe. Vous pouvez nous transmettre les équipes que vous souhaitez former et leurs pilotes d'ici à l'ORC Rally. Et les modifications en cours de saison sont aussi autorisées.
-le challenge 2RM étant de plus en plus important, le vainqueur de celui-ci recevra lui aussi un engagement en 2015.

Nous avons fait toutes les simulations possibles sur base de ces changements, et dans tous les cas, les top 3 de 2013 auraient été identiques, mais avec des écarts beaucoup plus minces. Le FIRC 2014 s'annonce donc passionnant. Les nouveaux réglements seront bientôt disponibles, mais toutes les questions peuvent déjà être adressées à Ward.

Calendrier 2014

31/5-01/6: ORC Canal Rally
13-14/6: Geko Wervik Rally
11-12/10: Hemicuda Rally
22-23/11: 6 uren van Kortrijk

Présentation 2014

L’an prochain, le FIRC fêtera déjà son 5e anniversaire ! A la veille d’un tel jubilé, il est toujours intéressant de passer en revue les 4 années écoulées. Après un début discret en 2010, le Challenge pris son réel envol en 2010. Certaines épreuves auront accueilli jusqu’à 20 équipages étrangers, du jamais vu auparavant. Il est surtout agréable de voir que de nombreux participants ont pu attirer certaines connaissances au départ d’autres épreuves, avec des réactions positives unanimes à la fin. Les liens avec la scène belge des rallyes se sont également renforcés, même si cela ne s’est pas encore traduit par des projets sérieux à l’étranger. Le Challenge est surtout un bastion Britannique, bien que les Néerlandais y aient un apport intéressant. Et depuis, l’intérêt venant de France, voire d’Allemagne, va croissant. Le futur est donc positif, le FIRC est désormais une valeur sûre du rallye belge.

Le calendrier provisoire de 2014 est entre temps connu. Il y aura peu de modifications, même si l’on attend encore des informations de Tirlemont pour le Suikerstreek Rally. Wervik connaitra de grandes modifications de parcours, tandis qu’à Courtrai des projets sont aussi à l’étude. L’ORC et l’Hemicuda demeureront en grande partie inchangés. Espérons pouvoir vous accueillir nombreux l’an prochain !

Les vainqueurs de 2013:

FIRC Champion: Alex Taylor – Mike Herrington (UK)
Champion Historique: Pat Anderson – Graham Tuer (UK)
Challenge 2RM: Andy Egger – Val Thompson (UK)
Champion copilotes: Val Thompson (UK)
Meilleure équipe: Borgers Rallysport (NL)
Meilleur équipage féminin: Marrie Borgers – Wea Smilde (NL)
Plus jolie voiture: Arnaud Choquet - BMW M3 e30 (F)

 

Dawe et Taylor l’emportent à Courtrai

 Il ne faisait aucun doute que les 6 heures de Courtrai seraient un succès, mais personne ne s’attendait à ce que le rallye affiche complet en 3 jours à peine. Heureusement, 6 équipages du FIRC ont pu s’inscrire, parmi lesquels tous les candidats encore en lice pour le championnat. Avec deux protagonistes pour le titre général et autant pour le titre en deux roues motrices, une lutte passionnante s’annonçait. Malheureusement, les conditions n’étaient pas idéales, avec beaucoup de pluie avant l’épreuve, et quelques nuages le jour J, rendant les routes très piégeuses. Alex Taylor devait finir dans le top 3 pour s’assurer du titre, ce qui n’était pas gagné d’avance. Mais dès le début de l’épreuve, des problèmes de transmission et des problèmes électroniques rendaient le message clair pour le pilote de la Forester, il fallait terminer. Ces problèmes profitaient à Andrew Dawe, qui prit d’emblée la tête pour ne plus la quitter. Après Choquet, il est donc le deuxième pilote cette saison à gagner le général et à vaincre en deux roues motrices simultanément. Alex Taylor termine finalement deuxième et remporte le titre, ce qui signifie que Frosty sera encore de la partie sur les roues flamandes l’an prochain.
Andrew Egger aura fait tout ce qu’il pouvait pour décrocher le titre, en vain. Mais il gagne tout de même le championnat en 2 roues motrices et son copilote Val Thomson obtient le titre de meilleur navigateur ! Gavin Smith et Richard Vincent fermaient la marche après une épreuve sans souci.
Le team FIRC félicite les champions 2013 et se prépare pour le jubilé en 2014, puisqu’il s’agira de la cinquième année d’existence du Challenge !

Preview 6 heures de Courtrai.

La finale du FIRC 2013 s'annonce très intéressante, même si seulement peu d'équipages ont eu la chance de s'y inscrire. Pas moins de 130 participants se sont engagés en moins de 4 jours, et il va sans dire que cette nouvelle épreuve a déjà frappé fort. La délégation Historic ne sera pas de la partie, étant donné que le titre est déjà acquis pour Pat Anderson, mais il y a tout de même 8 équipages FIRC inscrits, ce qui annonce une belle bagarre. Alex Taylor, Andrew Dawe et Andy Egger se battront pour les titres au général et en 2 roues motrices. Le parcours et la liste des engagés sont disponibles en ligne, et il ne reste plus qu'à se mettre rendez-vous dans moins de deux semaines pour cette finale! Le samedi soir, nous vous invitons à vous réunir pour boire une bière bien fraiche et se mettre dans l'ambiance, ce qui s'annonce nécessaire car la météo s'annonce froide et humide.

6 heures de Courtrai : ne tardez pas à vous inscrire !

L’enthousiasme autour de cette toute nouvelle épreuve est tout simplement énorme. Les inscriptions débutent le 1er octobre, et n’attendez pas avant de confirmer votre présence car cela risque d’être rapidement complet. Nous prévoyons également d’organiser une petite fête le samedi soir afin de terminer la saison en beauté. Et les coupes vous seront remises le dimanche soir au podium. Plus d’infos à suivre…

Deuxième victoire pour Taylor au Hemicuda

Avec l’Omloop van Vlaanderen la semaine avant, le Rallye Béthunois à la même date, et le Hellendoorn le week-end suivant, l’Hemicuda Rally était coincé entre de trop grosses épreuvres. Les Borgers et Arnaud Choquet étaient absents et abandonnaient leurs chances de titre aux Brittaniques à Koekelaere. Dans des conditions très piégeuses, Alex Taylor prit un départ prudent, surtout en devant apprendre sa nouvelle Forester, bien plus légère. Mais Alex n’avait pas de concurrence dans le FIRC et termina même neuvième au général au terme d’une course régulière. En 2 roues motrices, c’est Andy Dawe qui l’emporte, devant Andy Egger qui ne pouvait faire mieux mais qui restait en lice pour le titre au général et en 2 roues motrices. Allan Smith place sa Subaru juste derrière après une course sans accroc. Moins de chance pour Gavin Smith qui sortait en début de course, rapidement suivi par Pat Anderson. Cela ouvrait la porte à Keith Pettitt pour une deuxième victoire en Historic cette saison.

 

Premiers infos Hemicuda Rallye

L’avant-derniernière manche du championnat s’annonce dans un mois. Les engagements rentrent doucement, en principe le nombre des engagés est illimité. Comme l’année précédente, nous comptons 5 boucles de 2 spéciales. La bataille FIRC s’annonce très intéressant, pour les protagonistes, il sera indispensable de mettre un bon résultat afin de rassurer leurs chances sur le titre 2013. Vous trouvez de plus amples infos chez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou sur le site www.hemicuda.be.

Première victoire de Taylor à Tirlemont

Suite à plusieurs forfaits inattendus, les neuf équipages présents pouvaient faire une excellente affaire dans le challenge. Choquet était absent en raison d'une livraison tardive des pièces nécessaires suite à sa casse de Wervik, et son équipier Triplet décida de ne pas démarrer non plus. Allan Smith restait cloué au lit avec une hernie, et Martin De Vere-Packford n'avait pas sa voiture prête à temps. Andy Rowe et Andrew Thomson n'étaient pas de la partie non plus, laissant la voie ouverte pour une première victoire d'Alex Taylor. Le favori confirma les attentes. Mais le premier leader fut Paul Boxall, qui pointait même dans le top 5 général avec sa 205, suivi de près par Andy Dawe et sa Nissan. Les temps de 'Frosty the Forester' étaient en dessous des attentes, en raison de problèmes de freins. Une fois le problème résolu, plus rien ne semblait pouvoir arrêter Taylor qui remonta en tête et emporta sa première victoire en FIRC, devant un Dawe des grands jours qui put encore devancer Boxall et remporter la coupe 2RM. Ce trio finit en à peine 21 secondes et respectives aux huitième, neuvième et dixième place du général. Dawe et Boxall devançant d'ailleurs de nombreuses voitures plus rapides. L'invité Frans Verbaas termine juste derrière Boxall, devant ses compatriotes Eep et Marrie Borgers qui engrangent de précieux points et remontent ainsi dans le classement. Le grand perdant était Andy Egger, qui perdait tout espoir suite à une sortie, malgré quelques temps canon. Malgré l'aide des spectateurs, il fallaut une demi-heure pour sortir la voiture, un temps impossible à rattraper. Andy termine donc dernier en FIRC. Mais avec trois vainqueurs différents en autant d'épreuves, tout est encore possible dans le Challenge 2013, même du côté des 2RM.
En Historic, Keith Pettitt était enfin de retour. Le moteur se faisait de nouveau entendre et Keith l'emporta devant Pat Anderson. Suite au forfait de Peter Horsburgh, dont la Mini n'était pas réparée de sa sortie à Wervik, Pat est désormais en tête en Historic, et on peut s'attendre à une belle bagarre entre Pettitt et Horsburgh pour les premières places lors des prochaines épreuves. Le prochain rendez-vous sera pour septembre. D'ici la, nous souhaitons à tous les équipages d'excellentes vacances !

 

Grand comeback pour Rowe à Wervik!

Avec 114 voitures, dont 27 équipages FIRC au départ, de belles passes d'armes s'annonçaient, mais il n'en fut rien. Cela commença mal pour Alex Taylor, qui, après un vendredi chaotique sans possibilité de reconnaitre, devait se lancer dans la première boucle avec une feuille blanche. Avant la première spéciale, on avait perdu Didier Triplet, qui vit son moteur céder sur la première liaison. Aucune solution ne fut trouvée et ce fut l'abandon pour le sympathique Français. Didier reçut vite la compagnie de son compatriote et leader du challenge Choquet, suite à une roue brisée en début de course. Andy Dawe apparut à nouveau avec la Seat au départ, sa boite n'étant pas réparée suite à sa casse de l'ORC. Le seul duel restant était celui opposant Andy Egger au nouveau venu Tim Daltry, qui faisait son début en terre belge et qui terminait 5e au général, juste devant la Corsa de Egger. Plus loin, ce fut heureusement une course sans problème pour Eep et Marie Borgers dans leurs Opels, alors que Dawe aussi put terminer l'épreuve. De bons points pris pour ces équipages après l'ORC. Le rookie britannique Tony Clements a également passé un bon weekend, emmenant après une longue inactivité son Evo 9 à une belle deuxième place, juste devant Alex Taylor dont il faut souligner la belle progression au cours de l'épreuve et la 16e place générale. Le duo Subaru Wood et Smith connut moins de chance, Wood devant abandonner à mi-course en raison d'un bris de boite. Son compagnon de marque Allan Smith terminait malgré tout, malgré les mêmes problèmes de boite de vitesse. C'est la première fois qu'Allan rejoint l'arrivée à Wervik, après trois tentatives échouées. Plus haut dans la course, aucun problème n'était à signaler, Rowe était juste intouchable. Après un mauvais résultat lors de l'ORC, Andy attendait cette bonne prestation. La victoire en FIRC se dessina rapidement, mais la 5e place au général face à de tels adversaires était inespéré. Beaucoup de belges en furent surpris, dont certains avec des montures plus récentes.
En Historic, c'est le champion Allfrey qui tirait les marrons du feu, juste devant Peter Horsburgh qui fit merveille malgré sa méconnaissance du parcours. Lors de la troisième boucle, Horsburgh sortait de la route, mais grâce à l'aide de spectateurs il put encore repartir et même terminer l'épreuve. Puis ce fut au tour d'Allfrey d'être piégé, si bien que Pat Anderson, alors troisième, put s'emparer de la victoire. Un beau cadeau pour Pat, qui venait de fêter son 75e anniversaire ! Horsburgh et Anderson se partagent désormais la tête en Historic. Et en moderne aussi le classement reste serré grâce au nouveau système qui ne donnent des points qu'aux équipages enregistrés. Cela s'annonce donc de nouveau passionnant dans la région de Tirlemont !

 

 

Wervik & Suikerstreek: premières infos

Sur le site du Geko Rally van Wervik, vous pourrez déjà retrouver toutes les spéciales en caméra embarquée, question de déjà bien vous préparer. Les engagements commencent à rentrer, il ne faut donc plus attendre pour vous inscrire. Les réglements du prochain Rally van de Suikerstreek sont aussi en ligne, avec une toute nouvelle spéciale au programme de l'épreuve. Nous regardons actuellement pour y réserver un hôtel à destination des participants du FIRC, mais plus d'informations devront encore venir.

 

 

 

Les nouveaux venus dominent l'ORC Canal Rally.

Malgré quelques forfaits de dernière minute, ils étaient de nouveau 17 équipages au départ à Oostrozebeke. Dès la première spéciale, la bagarre était lancée entre le double champion Rowe, Alex Taylor dans sa Forester, le champion en titre Thomson, Andy Dawe dans sa Sunny encore évoluée, et Paul Boxall dans une nouvelle 205, tandis que le débutant Choquet signait aussi un bon début. Une sublime bataille s'annonçait, mais la spéciale 2 venait déjà s'en mêler puisqu'Andy Dawe dut renoncer suite à une boite cassée, alors qu'Alex Taylor faisait la classique découverte des wateringues après une glissade non maitrisée. Plus tard, c'était au tour de Thomson de sortir, laissant Rowe, Choquet et Boxall en découdrent. Boxall montra une belle progression tout au long de la course, signant quelques superbes chronos. Mais la meilleure progression était à mettre à l'actif de Arnaud Choquet, qui après un début prudent allait jusqu'à revenir au niveau de Rowe dans la dernière boucle.
Après un final palpitant, le rookie Choquet pris le dessus et remporta sa première victoire en FIRC avec 10 secondes d'avance sur Rowe, tandis que Boxall terminait troisième, une trentaine de secondes plus loin. Les trois pilotes terminent aussi dans le top 16 général d'un rallye pourtant très relevé avec 140 participants. Signalons qu'Arnaud décroche la victoire en 2 roues motrices également, rééditant un doublé que seul Henri Bève avait jusqu'ici signé, à Wervik en 2011. Les français qui gagnent, gagnent bien...
Un peu plus loin, on retrouve Andy Egger, embêté par des problèmes de boite de vitesse, suivi de près par l'habitué Allan Smith qui venait de vivre sa plus grande frayeur en partant en tête à queue à haute vitesse, heureusement sans mal. Didier Triplet, équipier de Choquet, termine 6e du FIRC après 3 ans d'inactivité. Le premier néerlandais est Marcel van Vreede, également nouveau dans le FIRC, profitant de la sortie de Eep Borgers dans la dernière boucle après une belle course. Marrie Borgers n'est pas en reste, terminant également en bonne position. Notons par contre les abandons de Martin De Vere-Packford et Xavier Colpaert, ce qui ne nous donne que 9 voitures modernes à l'arrivée, avec Guillaume Vandamme pour finir la marche.
En Historic, la lutte oppose deux rookies, Peter Horsburgh dans la Mini et Pat Anderson dans la Talbot, après le forfait du double champion Pettitt qui vit son moteur rendre l'âme la veille de la course. Malgré des problèmes de transmission, Horsburgh fut le plus rapide et remporta sa première victoire, un début plus que réussi en FIRC. Les deux pilotes se retrouveront à Wervik, avec encore quelques concurrents de plus. Le FIRC 2013 sera sans aucun doute encore passionnant.

IRDC Nations Cup

En collaboration avec le ‘International Rally Drivers Club’, le FIRC organisera cette année une Coupe des Nations. Les britanniques semblent favoris, vu leur nombre, mais les français et les néerlandais ne doivent pas être sous-estimés. Seuls les trois meilleurs résultats par pays seront pris en compte.

Présentation ORC Canal Rally

La manche d’ouverture de 2013 s’annonce déjà comme un grand cru. L’épreuve affiche complet, et tous les habitués du championnat en sont, avec en plus quelques belles nouveautés. Alex Taylor est un très rapide britannique avec une monture très originale : une Subaru Forester ! Alex fut notamment 10e sur le Monteberg et devrait signer de grands résultats en FIRC. Arnaud Choquet est aussi un très rapide pilote français, déjà vu auparavant au volant de sa BMW M3 E30. Il viendra accompagné de son compatriote Triplet, sur une voiture identique. Egalement de retour, André Van Middendorp, en compagnie de son collègue opeliste Van Vreede. En Historic, nous remarquons l’arrivée de Peter Horsburgh sur la seule Mini présente en FIRC. Pour le reste, les clients habituels que sont le champion Thomson, Andy Rowe et Andrew Dawe seront aussi de la partie, tout comme Eep Borgers et sa fidèle Corsa. Quant au classement général, il se disputera entre les anciens vainqueurs Lietaer (Impreza WRC) et Debackere (Focus WRC), face aux régionaux Cornelis (Impreza WRC), Braeckevelt (M3), Claerhout (Porsche 997), ou Bal (Evo X). Et en extra, Patrick Snijers et Freddy Loix seront tous deux présents au départ, sur des BMW M3, tandis que le local Soenens alignera une Fiesta WRC de la dernière génération ! Encore un peu de patience avant l’action, mais cela en vaudra la peine…

ORC Canal Rallye presque complet!

Un bon conseil pour les équipages qui ne sont pas encore inscrits pour la première manche FIRC: faites-le maintenant! La liste d’engagements compte déjà plus de 100 équipages, vers la fin du semaine prochaine, l’organisation sera obligé d’ouvrir une liste d’attente

Preview 2013

Bien qu'il nous reste du temps avant la première épreuve, nous pouvons déjà partager avec vous quelques infos. La plus importante est probablement le changement de date des 6 heures de Courtrai, qui se déplace au dimanche 24 novembre. Toutes les autres épreuves gardent leur date, ce qui permet de déjà fixer le calendrier 2013. L'épreuve d'ouverture, l'ORC Canal Rally, garde son format d'un jour, et la spéciale show du samedi n'aura donc plus lieu. L'idée avait de l'intérêt pour les spectateurs, mais n'apportait pas grand-chose au déroulement de l'épreuve. Il y aura de nouveau 4 boucles de 3 spéciales au programme, quasi identiques à celles de 2011. Le GEKO Rally van Wervik comptera également 4 boucles, pour un total de 95 kms contre le chrono, tandis que le Rally van de Suikerstreek reste fidèle à son concept short de 5 boucles de 2 spéciales. L'Hemicuda Rally verra probablement plusieurs spéciales évoluer. Et nous pouvons déjà vous dire que Jan Verschaeve, responsable du FRC, travaille à l'organisation du nouveau venu, les 6 heures de Courtrai, et qu'il sera donc aussi le point de contact des participants étrangers. Entre temps, nous avons d'ailleurs reçu beaucoup d'intérêt pour cette saison à venir. Si tous les projets se réalisent, il semble certain que nous allons encore grandir!
*UPDATE* La date du Hemicuda est changé du 29ième au 15ième septembre!

Cotisation VAS 2013

Sur le plan technique, le réglement ne change pas. Mais en 2013, un droit de 80 euros sera dû au VAS pour chaque pilote ou copilote. Ce montant unique vaut pour toute la saison du FRC. En comparaison, le droit pour une épreuve est maintenu à 55 euros. Cette règle est mise sur pied par le VAS en raison du nombre croissant de pilotes ayant une licence nationale ou internationale sur les épreuves, entrainant une perte de revenus pour la fédération. Une réunion menée avec le RACB n'ayant pas permis de trouver une solution. Cela signifie donc que tous les équipages ayant payé ce montant seront automatiquement pris en compte pour le FRC. Le paiement de cette somme peut se faire cash lors de chaque inscription à une épreuve du FRC. Les one-shots volant des points aux habitués du championnat appartiennent donc désormais au passé. Le système de points a également été légèrement modifié par rapport à la saison passée, avec un bonus de départ légérement plus important et récompensant mieux les habitués. Pour plus d'infos à ce sujet, vous pouvez vous adresser à Ward.

 

 

 

calendrier provisoire 2013

Les dates des rallyes FRC 2013 sont en ligne maintenant. Veuillez noter qu’ils seront confirmés fin de l’année par le VAS, donc s’il y a encore des changements, on vous tient au courant. Le saison 2013 comptera de nouveau 5 épreuves, dont un seul nom nouveau et particulier: les ‘6 heures de Courtrai’. Certaines équipages entre vous se souviennent sans doute ce rallye bien connue à l’époque, organisé dans la période ‘70-‘80, et réputé pour ses spéciales rapides et superpiégeux. Le nouveau maire de la ville de Courtrai, Vincent Van Quickenborne, est passioné par le sport automobile et se présente occasionellement comme copilote du héro locale Tuur Vandenabeele, bien logique alors que l’enthousiasme pour la renaissance de cette épreuve légendaire est très grand. De plus amples informations suivront dans les prochains mois, le rallye aura le même style concentré que les autres épreuves FRC.

Remise des prix et soirée du FRC 2012 à Ypres.

Comme nous vous en avons déjà parlé, vous êtes tous les bienvenus pour notre fête annuelle du FRC à Ypres le 24 novembre prochain. Rendez-vous à la salle "De Klepper", comme l'an passé. Vous trouverez un plan en cliquant sur ce lien. De Klepper n'est qu'à 10 minutes à pied du centre de Ypres, et est aussi facilement accessible en voiture pour ceux qui préfèrent éviter le centre, avec un parking spacieux. Évitez la zone autour de la la Porte de Menin, qui est bloquée en raison de travaux ! Comme l'an passé, ce sera de la cuisine faite maison qui vous sera proposé, dont un cassoulet typiquement flamand et bien sur nos légumes locaux frais du jour. Outre le café, nous vous proposerons aussi une large sélection de bières spéciales belges, accompagnées de fromages locaux. Toutes les bières peuvent être goutées et achetées sur place. Et comme toujours, c'est gratuit pour les pilotes et copilotes, tandis que les invités supplémentaires payent 20 euros par personne. Ne tardez pas trop à réserver, nous comptons déjà 50 réservations ! Nous sommes impatients de tous pouvoir vous retrouver !

Thomson au bout du suspense

La finale du FRC 2012 débuta dans les pires conditions possibles. Une pluie battante depuis des jours, mais heureusement un peu de soleil le jour même de l'épreuve. De quoi faire du parcours une vraie patinoire. Les pilotes ont du rouler sur des oeufs pour prendre la mesure des spéciales. Pour Fabrice Wattinne, l'épreuve fut de courte durée puisqu'après la première boucle il perdit tout usage de ses freins : Game over. La manche Historic en était réduite à 3 équipages: Gary Lomas, qui finit troisième avec sa Triump TR7, et Keith Pettitt en duel avec Les Allfrey. Keith devait gagner pour pouvoir être champion, tandis que Les devait se contenter de finir. Au final, après une course passionnante, c'est Keith Pettitt qui l'emporte, tandis que Les Allfrey décroche le titre grace à sa deuxième place et malgré quelques moments très chauds, notamment avec un cable de gaz bloqué.

Parmi les voitures modernes, la course au titre était également pleine de suspense. Eep Borgers était prêt pour jouer une partie serrée, mais les conditions météo en ont décidé autrement. La Corsa Max eut toutes les difficultés pour trouver du grip, et Eep était même devancé par son fils Marcel dans son Astra Gr.N avant que celui-ci ne soit retardé par une crevaison dans la toute dernière spéciale. Marrie Borgers dut abandonner plus tôt dans la course, en raison de douleurs aux cervicales. Tout cela signifie que la course au titre s'est réduite à deux pilotes, Andrew & Andrew... Dawe fut la révélation de l'épreuve, avec une Nissan allant comme une fusée. De quoi laisser Thomson de marbre. Entre les deux pilotes, ce fut une bagarre de tous les instants, avec quelques pirouettes au passage, et même un ex-aequo absolu avant le départ de la dernière spéciale. Mais finalement, c'est Thomson qui sort vainqueur, tandis que Dawe termine l'épreuve sur trois cylindres. Dawe remporte malgré tout le titre Formule 2, notamment grace à ses performances du début de saison sur sa petite Seat Arosa, pourtant la voiture la plus lente du FRC. Au classement général de cet Hemicuda Rally, les deux pilotes se distinguent également avec une 7e place pour Thomson et une 9e pour Dawe ! Et le reste des participants n'a pas à rougir non plus, Allan Smith, Gary Elswood et les Borgers terminant au milieu d'une meute que clôture Sébastien Marquilly. Au final, Andy Lefevere impose sa BMW M3 CSL à l'Impreza WRC S5 de Cornelis et à la Lancer Evo X de Coene.

L'équipe du FRC félicite ses champions méritants, après ce qui semble déjà avoir été une fantastique édition de ce beau championnat. Entre temps, 2013 se prépare, avec espérons-le autant de suspens que cette année. Mais d'ici la, nous vous attendons pour notre grande fête, le 24 novembre. Plus d'infos à venir.


Preview Hemicuda

La finale du FRC approche. Et impossible de dire qui sera champion en 2012. Andrew Thomson semble le mieux placé, avec seulement Allain Smith dans la même classe. Andrew Dawe pourra enfin disposer de la Sunny GTi, et pourra ainsi affronter Eep Borgers dans la même classe. Les écarts risquent d'être très petits ce week-end ! En Historic par contre, le championnat semble presque joué. Si Les Allfrey termine, il devient champion. Mais en rallye tout reste possible. L'Hemicuda Rally sera cette année disputé sur un parcours entièrement renouvelé, ce qui risque d'ajouter du piment à l'épreuve. Il n'y a pas cette année deux spéciales, au lieu de trois, en raison de la réfection de certaines voiries de la région. Mais les pilotes auront autant de kilomètres à parcourir qu'en 2011.
Un lien vers des onboards des spéciales est disponible sur www.hemicuda.be. Et la météo promet de rester plutôt sêche après les pluies de ces derniers jours !

Soirée FRC et remise des prix le samedi 24 Novembre 2012

Comme l’année passée, la soirée FRC sera de nouveau organisé à Ypres dans la même salle, vu tous les commentaires positives. Préparez-vous pour un walking dinner et une bonne ambiance après avec DJ. Les (co)pilotes du FRC mangent gratuitement, 20 euros sera demandé pour les autres convives. Plus d’information sera en ligne bientôt.

Première victoire pour Rowe à Staden

C'est sous un soleil écrasant que les participants du FRC se sont lancés à l'assaut des spéciales rapides et poussiéreuses de Staden. La première victime de la journée fut Paul Boxall, qui dut ranger sa Peugeot 205 en raison de problèmes électriques, après quelques temps canons dans le top 20. Il fut rapidement suivi des français Lehouck et Perrin, tous deux sur sortie, et de de Vere-Packford, suite à une crevaison. John Legg dut aussi quitter l'épreuve en cours de route suite au bris de son joint de culasse. On notera aussi les abandons de Marcel Borgers sur bris d'essieu, suivi ensuite par son père Eep en raison de soucis de moteurs. Même sort pour Huw Reed, victime d'une boite de vitesses récalcitrante. Cette chaleur étouffante aura donc eu raison d'un grand nombre de mécaniques. Et les sorties ont complété le tableau, obligeant l'organisateur à annulé plusieurs spéciales. Le double champion Rowe ne s'en ait pas laissé compté pour autant, et s'impose finalement, malgré un moteur qui n'avait pas toujours tenu la distance ces derniers temps. Allan Smith termine quant à lui deuxième, après une course prudente, avec dans ses échappements un Guillaume Vandamme qui confirme sa grande forme et qui signe avec cette troisième place son meilleur résultat dans le FRC jusqu'ici. Vandamme remporte également la catégorie 2 roues motrices, devant Garry Elswood qui termine quatrième au général. Andy Dawe marque également des points intéressants dans sa Seat, tout comme Andy Thomson présent ici en Honda Civic. Chez les Borgers enfin, Marrie sauve l'honneur familial aux termes d'un rallye sans souci. Le Challenge devient en tout cas plus que jamais passionnant avec trois candidats au titre dans un mouchoir de poche que sont Thomson, Borgers et Dawe.
En Historic, une bagarre à couteaux tirés fit rage entre Les Allfrey et Keith Pettitt. Une bagarre écourtée en raison de l'annulation des dernières spéciales, ce qui permet à Pettitt de décrocher sa première victoire de la saison. Avec sa deuxième place, Allfrey se rapproche du titre, en profitant notamment de l'abandon de Henri Hardiment. Fabrice Wattinne dut également abandonner avec sa superbe Saab, permettant à Yaneck Damé de décrocher une inattendue troisième place avec sa petite Peugeot 104. Finalement, à peine plus de la moitié des équipages sont à l'arrivée. Le prochain rendez-vous est fixé à l'Hemicuda, un rallye qui s'annonce passionnant.

Présentation Rally van Staden

Avec 26 équipages inscrits dans le FRC, les organisateurs peuvent ici se targuer d'avoir le record de la saison. D'autant plus que le rallye aura lieu à guichets fermés, avec 130 inscrits en quelques semaines à peine. Tous les habitués seront de la partie, avec aussi le retour d'Andy Rowe, du jeune papa John Legg, et de John Morgan. Un autre nom intéressant est celui de Ferdi Biesheuvel présent en Subaru WRC et qui viendra affronter les autres WRC dont la 307 de Freddy Loix. Une grosse délégation française est également de la partie en FRC. Le challenge risque de rester passionnant jusqu'au bout, puisque chaque leader au championnat roulera ici dans une classe différente. Ainsi, Andy Dawe prendra de nouveau le volant de son Arosa, tandis qu'Andy Thomson sera présent sur une Honda Civic de location. Eep Borgers amènera quant à lui sa fidèle Corsa Max au départ. En Historic également cela sera ouvert, Keith Pettitt à l'occasion de prendre une option sur le titre, mais il devra pour ça vaincre Les Allfrey, alors que ce dernier tentera de profiter de sa régularité pour faire une bonne affaire. Les spéciales sont peu changées par rapport à 2011, et les images onboards peuvent déjà être regardées via les liens suivants :

 

http://www.youtube.com/watch?v=dL9hGFTgKyE&feature=youtu.be

http://www.youtube.com/watch?v=tvlrA8SB1Po&feature=youtu.be

http://www.youtube.com/watch?v=9zpIWFUe5X0&feature=youtu.be


 

Revolution néerlandaise lors du Rallyshort Suikerstreek.

vant même le début de l'épreuve, ce Suikerstreek fut émaillé par quelques surprises. Andy Dawe dut encore faire face à des problèmes sur sa Nissan Sunny avant même le départ, l'obligeant à s'aligner de nouveau au volant de sa Seat Arosa. Keith Pettitt fut quant à lui forfait, en raison de problèmes imprévus sur sa Ford Escort, tout comme le fut Chris Rixon. En Historic, il fallut également faire en l'absence de l'Escort Mk1 de Richard Lewsey, reversé en Moderne en raison d'une boite de vitesses séquentielle et moteur Mondeo, pas si historique que ça...
Bien qu'il n'y ait finalement eu que 10 participants au départ du FRC, la bagarre fut fantastique. Lors des premières spéciales, ce fut une bataille entre Andy Thomson et Edwin Abbring, nouveau venu dans le FRC. A mi-course, Andy sortit de la route, sans mal mais avec 6 minutes de perdues. Il dut même abandonner à 2 spéciales du terme en raison d'un bris de suspension. Entre temps, ce sont Marcel Borgers (boite de vitesses cassée) et Martin de Vere-Packford (bris de transmission) qui avaient déjà du jeter le gant. Tout cela permit à Edwin Abbring de décrocher une victoire bien méritée, après 6 ans d'inactivité bien logiques pour soutenir son fils Kevin. Peut-être que sa fille Kelly, copilote ce week-end, rêve aussi du même soutien ? Eep Borgers termine deuxième au terme d'une course sans problème, devant Allan Smith qui décroche ici son premier résultat de la saison. Richard Lewsey clotûre une course sage à la quatrième place, tandis qu'Andy Dawe place l'Arosa une belle cinquième place synonyme de victoire de classe, ce qui lui permet de tenir la première place du championnat à égalité avec Eep Borgers. Henri Hardiment s'impose en Historic, prenant désormais la tête à égalité avec Gary Lomas et Les Allfrey. Marrie Borgers clôture le classement de l'épreuve, mais permet à sa famille de se placer à trois reprises dans le top 5 général du championnat. Un championnat qui prend cette année des allures de thriller, avec un classement susceptible de partir dans toutes les directions. Ce Rallyshort van de Suikerstreek était un rallye nouveau pour tous, qui a séduit par son parcours rapide sur béton, très différent des autres épreuves du FRC. La caractère compact du rallye et son excellente organisation en ont fait un succès. Un début prometteur pour l'écurie TRT, qui promet pour les années à venir !


Présentation Rallyshort van de Suikerstreek

Les inscriptions se clôturent bientôt et environ 80 équipages sont attendus au départ à Tirlemont ce dimanche. Le grand absent sera Andy Rowe, qui doit jeter le gant en raison d'obligations professionnelles. Cela signifie qu'Andy Thomson a la possibilité de faire une affaire en or dans le Challenge, à moins qu'il reçoive du fil à retordre d'Andy Dawe, qui retrouvera le volant de sa Nissan Sunny, équipée d'un nouveau moteur. Les références Allan Smith et Martin De Vere-Packford seront également de la partie, tout comme la famille Borgers. Et Edwin Abbring pourrait également créer la surprise avec sa BMW M3. En Historic, Keith Pettitt et Henri Hardiment peuvent tous deux marquer de gros points suite à leur malchance des épreuves précédentes, à moins que le nouveau venu Richard Lewsey ne puisse contrecarrer leurs plans. Les prévisions météos sont en tout cas prometteuses, et tout le monde espère un beau week-end autour de Tirlemont.

Geko Wervik Rally : double victoire pour Thomson

Les quelques forfaits de dernière minute n'ont pas empêché le plateau de Wervik d'avoir fière allure. Pattison n'était pas de la partie à cause de problèmes électriques, et Rowe n'avait pas pu réparer sa voiture après la casse de l'ORC Rally. Andy Thomsin pouvait faire une affaire en or au championnat, et il ne manqua pas de saisir l'occasion. Il termine premier dans le FRC, devançant la Subaru Impreza de John Wood, qui était de retour après 22 ans d'absence ! Malgré quelques problèmes de transmission, John termine ce rallye à la troisième place du FRC, devant la BMW du Français Olivier Losfeld. Cela ne s'est par contre pas passé aussi bien pour Allan Smith, qui dut abandonner suite à un début d'incendie, ni pour Paul Chieusse qui dut jeter le gant suite à des problèmes de pression d'huile. Martin de Vere-Packford fut quant à lui victime d'un bris de transmission, suivi de Marrie Borgers qui dut renoncer lors de la dernière boucle en raison d'un bris de courroie. En 2 roues motrices, les Borgers père et fils semblaient intouchables, tandis que Andy Dawe marqua des points importants avec sa petite Seat entre les Français Dhaine et Marquilly. Pour l'épreuve suivante, la très rapide Nissan Sunny sera de retour et Eep retrouvera ainsi un fameux camarade de jeu.
En Historic, on eut droit à un duel de longue haleine entre Gary Lomas et Keith Pettitt, jusqu'à ce que Pettitt doive abandonner en raison de problèmes techniques. Lomas en profita pour l'emporter et s'emparer de la tête du championnat, à égalité avec Les Allfrey.
Au cours de cette épreuve traditionnellement exigeante, c'est près de la moitié des participants qui dut abandonner. La victoire revint à Mathias Viaene, venu préparer Ypres. Il devance Claudie Tanghe en BMW Compact, et Glenn Janssens qui l'emporte aussi en Historic avec sa Porsche. Aucune des nombreuses WRC présentes n'est à recenser à l'arrivée...

Régulations Rallye du Suikerstreek

Les régulations pour la troisième manche du FRC 2012 sont à télécharger ici. pour de plus amples infos conçernant accomodation, visitez cette page.
N’hésitez pas à contacter Björn pour des infos particuliers.

Présentation Geko Wervik Rally

Juste après l'ORC Canal Rally, les engagements sont arrivés en masse pour Wervik, et le cap des cent participants a même été franchi. Les habitués du FRC seront bien sur de la partie, et nous accueillons même des nouveaux noms tels Dave Pattison et John Wood. La délégation française est également toujours bien représentée à Wervik, et parmi les six équipages présents nous retrouverons Paul Chieusse en 307 WRC. Paul retrouvera de nombreux adversaires, puisque 3 Subaru WRC et 4 Peugeot S2000 seront de la partie, avec notamment Freddy Loix en préparation du rallye d'Ypres. Loix ne sera pas le seul à venir dans cette optique, et on peut donc attendre plusieurs Lancer Evo et quelques bonnes Historics au départ. Malheureusement, nous devons déjà noter le forfait de Chris Rixon, qui n'a pas pu réparer sa Saxo après sa sortie à Oostrozebeke. Et nous espérons qu'Andy Rowe aura pu réparer le moteur de sa Lancer Evo.

Les spéciales restent en grande partie inchangées par rapport à l'an passé, malgré quelques légers changements. Entre temps, les bas-côtés ont été fauchés, ce qui permettra aux pilotes de plonger allégrement dans les cordes...

Thomson fait la bonne affaire à l'ORC Rally

La manche d'ouverture du FRC 2012 n'a pas manqué d'ébranler certaines certitudes. Le double champion Andy Rowe a pourtant pris un départ canon sur la nouvelle spéciale, noire de monde. Après quelques tours, le moteur commença pourtant à faire entendre un son inquiétant. La Lancer Evo 3 put tout de même rejoindre le parc d'assistance, mais les problèmes ne purent être résolus complétement. L'équipage pris malgré tout le départ de la seconde journée, mais en route vers la première spéciale, c'est un bris de courroie qui mit définitivement fin à leurs espoirs. Une autre victime fut Chris Rixon, qui percuta un bloc de béton suite à une boite de vitesses bloquée. Heureusement, après beaucoup de travail des mécanos, l'équipage put terminer la course. Ce qui ne fut pas le cas de Garry Elswood, qui vit toute l'huile s'échapper de son moteur, sur l'échappement, avec un léger incendie à la clé. Les dégâts sont limités, mais l'abandon était inévitable. Loin devant, c'est le néerlandais Jeroen Swaanen qui fit la course en tête, avec à la clé une deuxième place au général et une victoire dans le FRC. Mais vu que Jeroen ne participera pas au reste du championnat, c'est Andy Thomson qui fait la bonne affaire en prenant la deuxième place. Avec sa Focus, il sort vainqueur d'un duel serré face au nouveau venu, Paul Boxall. L'avantage ne sera finalement que de 10 secondes sur la petite 205. Paul devrait être au départ de plusieurs manches cette saison, tout comme Andy Egger et son Opel Corsa. Cela promet pour la suite du Challenge cette année. En deux roues motrices, Eep Borgers fait également une bonne affaire, tout comme Andrew Dawe qui alignait une Seat Arosa, dans l'attente d'un nouveau moteur pour sa Nissan Sunny. Martin De Vere-Packford marque également des points, et profite aussi du fait que le Français Marc Duponchel n'a provisoirement pas prévu de participer aux prochaines manches. Le programme de ses compatriotes Lehouck et Vandamme n'est pas non plus précisé pour l'instant.

En Historic, le scénario fut assez similaire à celui des voitures modernes. Le champion Keith Pettitt dut abandonner très tôt en raison d'une boite bloquée. Il fut plus tard rejoint par Hardiment, suite à un bris de pompe à essence. Les Allfrey fit le meilleur usage possible de sa Mini pour s'imposer et devancer un nouveau venu, le néerlandais Paul Pennock. Beaucoup de stress pour Paul, qui ouvrait la route samedi soir, mais qui s'est rapidement adapté au parcours. Si la régularité est au rendez-vous, peut-être avons nous là un outsider pour le titre face aux britanniques ? Nous en saurons plus dans deux semaines, lors de la deuxième manche du FRC à Wervik !

Numéros ORC Canal Rally

2 Swaanen Jeroen NL Buysmans Robin* B Ford Focus WRC 08 3I
6 Rowe Andy UK Lund Cat UK Mitsubishi EVO3 3I
19 Thomson Andrew UK Vincent Richard UK Ford Focus 3I
36 Borgers Eep NL Van De Wardt Peter NL Opel Corsa C Max 3G
48 Smith Allan UK Graham Stanley UK Subaru Impreza STI 3I
52 Dawe Andrew UK Waldron Ernie UK Nissan Sunny 3G
63 Duponchel Marc FR Turpin Dominique FR BMW 325 I 3I
71 Boxall Paul UK Butler Teresa UK Peugeot 205 3G
73 De Vere-Packford Martin UK Bruyneel Yves* B Peugeot 306 Rallye 3G
74 Lehouck Bernard FR Vandamme Philippe  FR BMW 320I 3G
75 Borgers Marcel NL Lipholt Patrick NL Opel Astra 3G
79 Wheeler Dave UK - - Peugeot 106 3F
80 Vandamme Guillaume FR Delessale Sylvain FR Peugeot 205 Rallye 3F
81 Egger Andy UK Thomson Val UK Vauxhall Nova 3F
84 Borgers Marrie NL Van den Heuvel Monique NL Opel Corsa A 3F
87 Elswood Garry UK Graham UK Citroen Saxo VTS 2C
89 Rixon Chris UK Hutchings Tom UK Citroen Saxo 2C
             
Total: 17        
             
5 in Class 3I          
6 in Class 3G          
4 in Class 3F          
2 in Class 2C          

 

Présentation de l'ORC Canal Rally

Pour la troisième année consécutive, l’ORC Rally se déroulera à guichets fermés. Et ce n’est pas seulement la quantité du plateau qui est au rendez-vous, mais aussi la qualité, avec pas moins de 6 WRC inscrites. Il y a tout d’abord une belle délégation de Subarus, avec Melissa Debackere (Impreza S10), Ruben Maes (Impreza S9), Paul Lietaer (Impreza S9), Bert Cornelis (Impreza S5), et Philip Eggermont (Impreza S5). Il faut ajouter à cela le néerlandais Jeroen Swaanen, présent au volant de la Focus WRC de NCRS. Plus loin, nous retrouverons une série de GT’s, emmenée par les spectaculaires Porsches GT3 de Tim Van Parijs et Chris Debyser, auxquelles tenteront de s’opposer les locaux Kurt Braeckevelt et Lorenzo Bossu (BMW M3). Et il ne faudra pas oublier les meilleurs Mitsubishi Lancer Evo’s, avec entre autres Bert Coene, Filip Barbier, Koen Beyne et Filip Pyck. Enfin, pour compléter le tableau, une imposante délégation de voitures historiques sera de la partie, nous assurant des bagarres serrées à tous les niveaux de la course.


Le Flanders Rally Challenge est également bien représenté, avec 23 équipages, français, britanniques ou néerlandais. Ce peloton sera emmené par le britannique Andy Rowe, auquel s’opposera son compatriote Andy Thomson. Sans oublier l’Opel Corsa Max, reconstruite, du souriant néerlandais Eep Borgers. Nous serons également attentifs aux prestations d’un nouveau venu en Historic, Paul Pennock, face aux références Allfrey, Hardiment, et le double champion Pettitt. La délégation française sera également à surveiller pour la victoire dans les plus petites classes.


La grande nouveauté de cette sixième édition sera sans aucun doute la spéciale show tracée dans le zoning industriel D’Hooie à Wielsbeke, le samedi soir. Une nouveauté inédite dans le championnat des rallyes flamands. Le point spectacle par excellence sera le passage sur le terrain de l’entreprise Declercq. Attention cependant, l’accès à cet endroit sera uniquement possible entre 18h et 18h45. Ne soyez pas en retard ! Après cette spéciale du samedi, les voitures repasseront par le podium et par l’assistance. L’ambiance sera assurée par le cover-band Evergreens, sous le chapiteau au centre du rallye.


Le dimanche, d’autres animations seront au programme. Avec notamment la possibilité de tester gratuitement les quads Polaris et d’autres véhicules sur un parcours tracé près d’Ettingen. L’occasion de se tester sur des disciplines off-road. Des courses de voitures radio commandées seront aussi organisées dans la Brengierzaal, près du centre du rallye. Le R/C Club MRCZ, de Zwevegem, met en effet sur place une course de 24 heures pendant le rallye ! Le départ sera donné le samedi à 16h, et l’arrivée sera donc pour le dimanche à la même heure. Il y en aura donc pour tous les gouts durant cet ORC Rally, qui s’annonce comme étant une grande fête !

Infos du Challenge

Lors de la réunion du FRC, il a été décidé d'adapter les prix du championnat. Les deux années passées, seul le champion général gagnait 5 engagements gratuits. Mais pour 2013, le champion 2012 remportera 3 engagements gratuits, et le champion Historic en recevra 2. De cette façon, les prix seront mieux répartis. Signalons aussi que la coupe du plus rapide en deux roues motrices reste d'actualité. Nous recherchons encore d'autres sponsors afin d'élargir les trophées, ce qui n'est pas chose aisée en ce moment. Un certains nombre d'équipages étaient favorables à ce qu'une inscription soit nécessaire pour participer au FRC, un avis que tous ne partageaient pas. Il a donc été décidé de voter, et la majorité opte pour garder un championnat ouvert, et donc sans inscription. Enfin, vous aurez remarquer que l'on parle désormais de FRC et non plus de FIRC. La mention International a en effet été retirée, afin d'éviter tout conflit éventuel avec d'autres organisations internationales.

Présentation de l'ORC Rally

Avec encore un mois et demi à attendre, on compte déjà une centaine d'inscrits à l'ORC Rally, dont 20 participants du FRC. L'épreuve sera certainement complète, étant donné la limite fixée à 150 engagés. Il devient donc urgent de s'inscrire, si vous ne souhaitez pas vous retrouvez sur la liste d'attente. Le plateau aura en tout cas fière allure, avec déjà 3 Subaru WRC, dont celle de Melissa Debackere, et diverses propulsions telles que la Porsche GT3 du spectaculaire Tim Van Parijs et plusieurs BMW M3. Le plateau Historic vaudra également le détour, avec déjà 3 Escorts BDA et plusieurs Porsches. En FRC, on s'intéressera surtout à la bagarre entre Andy Rowe et son Evo 3 face à John Morgan, qui ressortira pour l'occasion son Escort Cosworth. Signalons que la spéciale d'Oostrozebeke sera entièrement modifiée, tandis que les deux autres spéciales du dimanche ne changent pas. L'entrée reste gratuite le dimanche, mais sera de 5 euros pour la toute nouvelle spéciale show du samedi soir. Vous pouvez également trouver ici le règlement de cet ORC Rally!

Geko Wervik Rally 2012

Deux semaines après l'ORC Rally, ce sera déjà la deuxième du FRC, à Wervik. Cela reste assez calme au niveau des participants, même si on peut déjà compter sur un grand nom, en la personne du Français Paul Chieusse au volant de sa Peugeot 307 WRC. Le rallye a été quelque peu raccourci cette année, avec 100 kilomètres de spéciale et la même chose en liaison. Les organisateurs ont également un prix intéressant à proposer, puisque 1000 euros de réduction sur l'engagement au rallye d'Ypres seront offerts en cas de vainqueur non-régional. Les participants néerlandais sont donc les bienvenus. Et même si ils ne gagnent pas à Wervik, ce rallye constitue une préparation idéale pour Ypres !

ORC Canal Rally 2012

La première épreuve du FRC 2012 approche doucement. Vous êtes tous les bienvenus à Oostrozebeke les 26 et 27 mai pour le sixième ORC Canal Rally. La grande nouveauté sera cette année une spéciale show le samedi soir, juste après le contrôle technique. Il s'agira d'une spéciale comprenant 4 tours dans un zoning industriel, avec un passage par les locaux de l'entreprise Declercq, spécialisée dans le béton et le sable pour la construction... Il faudra s'attendre à de grandes glissades dans cet endroit unique, où une zone sera spéciale aménagée pour le public. Le dimanche, il y aura encore 4x 3 spéciales au programme, en grande partie identiques à l'année passée. Le parc d'assistance sera également modifié, ceci afin d'améliorer le confort des participants et des spectateurs. Les inscriptions sont entre temps ouvertes, et même deux mois avant l'épreuve, les premiers équipages se sont déjà engagés. Raison de plus de ne pas tarder, surtout après le succès énorme de l'épreuve en 2011. Pour palier à ce problème de luxe, le timing permettra d'accepter jusque 150 voitures, mais il y a fort à parier que cela ne soit pas suffisamment pour accepter tout le monde. Ne tardez donc pas à confirmer votre participation. Nous vous rappelons aussi que 500 euros de prime seront offerts à l'équipage du FRC qui parviendrait à s'imposer au classement général du rallye. Difficile mais pas impossible...

FIRC 2012 : les premières nouvelles

D'ici quelques mois débutera la troisième saison du FIRC. Les organisateurs sont d'ailleurs actuellement en plein préparatifs des premières épreuves. La manche d'ouverture, l'ORC Canal Rally des 26 et 27 mai, aura déjà une grande nouveauté à inaugurer: en collaboration avec les sponsors du FIRC, l'organisateur propose une prime de 500 euros pour l'équipage étranger qui décrocherait la victoire au classement général ! Qui pourra battre les Belges ? Qui osera relever le défi ? Affaire à suivre... D'autres innovations sont à l'étude pour cette épreuve, mais toutes les autorisations n'étant pas encore accordées, il est trop tôt pour déjà vous en parler. La deuxième manche du FIRC, le Geko Rally van Wervik qui aura lieu le week-end des 8 et 9 juin, restera cette année en grande partie similaire à l'édition 2011. Deux spéciales seront légèrement modifiées, avec notamment la réapparition d'une spéciale show. Nous vous rappelons aussi que tous les équipages qui étaient présents lors de la dernière remise des prix du FIRC recevront comme promis une réduction sur le prix de l'engagement lors de cette épreuve!

La plus grosse info de cette édition 2012 du FIRC est l'apparition d'une nouvelle épreuve le 1er juillet, le Rally van de Suikerstreek. Ce rallye se déroule autour de Tirlemont, pas très loin de Bruxelles, et propose un parcours unique. Loin des petites routes asphaltées de Flande Occidentale, vous y retrouverez d'étroits et techniques chemins en béton, typiques de la région. Les deux spéciales, parcourues à 5 reprises, sont toutes deux d'une longueur d'environ 8 kms et se composent notamment d'enchainements de virages rapides et aveugles. Clairement un parcours pour les gros coeurs, où le copilote aura également un grand rôle à jouer. Et les routes y sont bordées non pas de fossés mais de hauts talus. Le parc d'assistance se trouvera dans le village de Hoegaarden, connu pour sa bière blanche, à l'ombre de la brasserie. Les secteurs de liaisons y sont plutôt courts, le rythme y est assez élevé, et l'épreuve est réputée pour l'excellence ambiance qui y règne. Les raisons de faire le déplacement sont donc plus que suffisantes. Pour infos sur hotels et campings: http://www.tienen.be/showpage.aspx?id=820 ou contactez le responsable FIRC Björn Dotremont: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Dès la fin de ce mois, les derniers détails techniques seront paufinés et le réglement pourra vous être communiqué. Mais nous pouvons en tout cas déjà vous rappeler que le HANS sera obligatoire. Pour le reste, plus d'infos dans les semaines à venir.


 

 Soirée FIRC

 

Merci beaucoup à tous les équipages pour leur visite, c'était un splendide fête avec une grande délégation internationale! Nos félicitations à Cat & Andy, Val & Neil et Keith & James pour leurs titres bien mérités, et un grand merci aux organisateurs du GEKO Rallye de Wervik pour un très beau cadeau à tous les équipages présents. Le calendrier 2012 est en-ligne, préparez-vous pour une nouvelle et splendide saison FIRC en 2012. 

Plus de nouvelles seront annoncés bientôt.

 

 

FIRC prijsuitreiking

Soirée FIRC & remise des prix

D’abord et surtout, nous tenons à vous féliciter pour cette superbe saison 2011 dans le FIRC. A tous les pilotes, copilotes, et membres d’assistances ou d’équipes : MERCI !!! Sans votre participation, il n’aurait jamais été possible de mettre ce championnat sur pied. La FIRC semble être une formule unique et nous entendons déjà des bruits courir concernant les projets des uns et des autres pour l’an prochain. Une chose est sûre, nous continuerons à grandir ! Avant de retourner bruler de l’essence et des pneus, nous vous invitons, vous et vos amis, pour notre grande Remise des Prix 2011. Cette fois, c’est le FIRC lui-même qui sera aux fourneaux pour vous, avec tout de même un peu d’aide de deux chefs locaux. Histoire d’être sûr que ce soit comestible… Préparez-vous pour un assortiment de spécialités locales, chaudes et froides, présentées sous la forme d’un ‘walking dinner’. Nous vous attendons nombreux le samedi 26 novembre à partir de 19 heures dans la salle De Klepper, Kanteelpad 4, 8900 Ypres.

Les pilotes et copilotes du FIRC mangent gratuitement, une contribution de 20 euros étant demandée pour les autres convives. Des boissons seront prévues à prix démocratique. Toute la soirée, des vidéos seront diffusées sur écran géant, avec un retour sur la saison 2011 en VAS et des images d’archives, notamment des grandes années des 24 Heures d’Ypres. Comme l’an passé, nous vous demandons de bien vouloir confirmer votre présence et le nombre de personnes à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour le 20 novembre. Même si  la capacité a été élargie à 100 personnes par rapport à l’an passé, nous pouvons déjà compter sur plusieurs réservations. Ne tardez donc pas trop pour réserver, nous pouvons difficilement faire une liste d’attente pour une remise de prix… Pour ceux qui comptent opter pour le camping, on retrouve à quelques pas de la salle un grand camping, le Jeugdstadion. Vous pourrez trouver plus d’infos sur www.ieper.be, et profiter de l’occasion pour découvrir également la ville et la belle région qui l’entoure. La salle De Klepper se trouve également à 10 minutes à pied du centre-ville où se trouvent plusieurs hôtels ou Bed & Breakfast. Les possibilités d’hébergement sont en tout cas nombreuses dans cette région qui accueille chaque année de nombreux touristes. Nous espérons pouvoir compter sur votre présence afin que cette grande fête soit un succès. A très bientôt !

Hemicuda Rally : l’histoire se répète.

La finale du championnat confirme ce qui était attendu. Andy Rowe n’avait qu’à finir pour devenir champion, ce qu’il a fait pour la deuxième année consécutive, avec une sixième place absolue à la clé lors de cette dernière manche. Andy et Cat se sont même retrouvés un moment en deuxième position mais ont sagement préférés jouer la sécurité en vue du titre. Avec trois victoires, ils sont les vainqueurs incontestés du FIRC 2011, leur second titre d’affilée. Keith Pettitt était également quasi assuré du titre en Historic, mais devait malgré tout encore voir l’arriver pour sabrer le champagne. Ce fut chose faite pour Keith qui remporte donc le titre. Les Alfrey a pourtant remporté trois manches cette année, mais Keith est champion à la faveur de ses quatre résultats en quatre courses. Pour compléter le triomphe britannique, Neil Dodd décroche le titre dans la très disputée catégorie des deux roues motrices, tout en terminant à la deuxième place générale du championnat. La preuve qu’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir une WRC pour se mettre en évidence dans le FIRC. Dodd précède son compatriote Andy Dawe, deuxième en deux roues motrices et troisième au général grâce à sa régularité tout au long de la saison. Le grand perdant du week-end fut par contre Henri Bève, à qui il manqua juste un résultat afin d’être champion en deux roues motrices. Mais rappelons qu’Henri a remporté cette année la victoire générale en FIRC lors du Rally van Wervik, ce qui reste à ce jour une performance unique dans le FIRC.
 

De nombreux équipages néerlandais étaient également présents pour cette dernière manches de la saison, bien que n’ayant généralement plus rien à gagner, ou à perdre… Le team Borgers était de la partie avec comme résultat une encourageante huitième place au championnat pour Eep qui débutait cette année au volant de sa splendide Corsa Max. Superbe résultat également que la sixième place générale de Marrie Van Dorland et Wea Smilde, qui empochent par la même occasion le titre officiel du meilleur équipage féminin ! Un résultat exceptionnel que cette sixième place sur 26 équipages classés.
 

Mais tout ne se passa pas si bien pour tout le monde. A mi-course, on notait déjà les abandons d’Allan Smith pour transmission cassée, et d’Andy Thomson pour les mêmes raisons. Rudi Schenkeveld et Ronald Lepelaar n’eurent pas non plus la chance de voir l’arrivée, tout comme Gary Lomas qui sortait légèrement de la route alors qu’il menait les débats en Historic.
En Historic toujours, Jan Van der Marel fut rapidement écarté des débats à la suite de problèmes techniques en début de journée. Dommage qu’il n’ait pu montrer les qualités de sa Porsche, mais peut-être aura-t-il l’occasion de se rattraper en 2012.
Au classement général de ce Hemicuda Rally, la victoire est revenue à Mathias Viaene en Subaru WRC S9, devant les spécialistes locaux Paul Lietar (Escort Mk2), Bert Coene (Evo 10) et Dirk Vermeirsch (Sierra Cosworth 4x4).
Le FIRC revient dès 2012 avec, espérons-le, à nouveau cinq épreuves au programme. Plus d’infos très bientôt…

Cela commence à être une habitude cette saison, et on n'échape pas à la règle à Koekelaere: les inscriptions rentrent en nombre et le compte monte même ici jusqu'à 160 participants soit le plus gros plateau de cette saison. L'organisation ayant anticipé ce scénario, le timing a pu &eecirc;tre adapté, de manière à ce que tout le monde participe. Et le FIRC est particulièrement bien représenté, avec 33 équipages au départ ! La plupart sont britanniques ou néerlandais, les français disputant une épreuve FFSA le même week-end. Henri Bève sera malgré tout de la partie et sera le principal client en 2 roues motrices. Il pourrait même chiper le titre à Rowe en cas de problème pour ce dernier. Ils sont en fait encore 5 candidats au titre général, tandis que le titre en 2 roues motrices est encore totalement indécis. En Historic, Pettitt est déjà champion, comme l'an passé, bien que Les Allfrey pourrait décrocher une troisième victoire dans la catégorie. Nous surveillerons également les prestations du multiple champion néerlandais Jan Van der Marel. Il reste juste à espérer que la météo soit de la partie, et nous pouvons nous attendre à une superbe épreuve. Tous les principaux participants du FIRC sont au départ, aux côtés de la WRC de Viaene, la crème de l'Historic, et beaucoup de voitures spectaculaires dont plusieurs BMW. Le suspense devrait être au rendez-vous, et pour ceux qui étaient là l'an passé, les spéciales ne sont que peu ou presque pas changées.

liste des engagés Hemicuda Rallye

Le succes pour les rallyes FIRC n'arrête pas: aussi pour le Hemicuda Rallye, il y a plein d'engagés. Plus de 150 équipages se sont déjà inscrits, de nombreux sont encore expectés. Au niveau du timling, les organisateurs ont pris leurs leçons et étendu l'horaire des spéciales. Tout le monde aura l'occasion de prendre le départ, ce qui promet une belle course et surtout une finale FIRC splendide. Tous les habitués sont là, espérons que le soleil sera finalement présent pour cette dernière manche du championnat. La bonne nouvelle pour ceux quinétaient là en 2010: les spéciales sont guère changés. Une présentation complète sera bientôt en ligne. Rally van Staden :

Rowe sur le podium !

Avec 130 équipages au départ (et 55 sur la liste d’attente !), une météo clémente, et des spectateurs nombreux, le succès était au rendez-vous lors de cette édition du rallye de Staden. Et cela commence doucement à devenir une habitude, quand le duo Rowe/Lund est épargné par la malchance, il gagne ! Après la casse du turbo à Wervik, tout le moteur fut remplacé. Une opération de dernière minute qui ne fut achevée que le soir avant le départ. Tout se déroula par contre pour Andy Lefevere, jusqu’à ce que la transmission décide de cracher toute son huile. Avec les inévitables abandons, le duo britannique décrocha une splendide troisième place, le meilleur résultat possible derrière la Skoda Fabia S2000 de Loix et la Subaru WRC S5 de Beauprez. Le dauphin de Rowe dans le FIRC fut le revenant Huw Reed avec sa belle Escort Cosworth Gr.A, suivi du vainqueur des deux roues motrices Howlett. Plus loin, nous trouvons encore Martijn Broekhuizen, qui perdit un peu de temps en première boucle en raison de problèmes de direction assistée. Andy Dawe qui dut laissait filer quelques secondes en raison d’un numéro de départ désavantageux et de quelques problèmes moteurs, et John Legg, qui put encore termine de justesse dans le top 5.
 
Eep Borgers n’eut pas la chance d’aller aussi loin. Un freinage manqué dès la première spéciale et il finit sa course dans un champ, après avoir touché un arbre et cassé sa roue sur un muret. Plus tard dans la course, Martin de Vere-Packford devait également jeter le gant suite à un bris de boite de vitesse, suivi par Andrew Thomson touché par des problèmes de capteurs. Notons également les abandons de Mark Van de Hel et André Van Middendorp, bien parti mais arrêté par une dynamo cassée. Enfin, le dernier abandon fut celui du duo féminin, nouveau venu, composé de Renate de Groot et Saskia Bleijenberg. Après avoir perdu du temps lors d’une petite sortie, leur Micra fut rattrapée par un autre concurrent plus rapide. C’est en voulant se mettre sur le côté que ses dames ont malheureusement heurté un mur, avec pour conséquence des dégâts irrémédiables. Nous leur souhaitons beaucoup de courage pour tout remettre en état.
Plus loin, ce fut une bagarre entre Allan Smith, Garry Elswoord, Sander Van de Hel, Neil Dodd, et les français Tankere et Vandamme. Une lutte remportée par Gary Elswood, tandis que Neil Dodd décroche une nouvelle victoire de classe et se positionne ainsi grâce à sa régularité en deuxième place au championnat.
 
En Historic, ce fut à nouveau serré entre Keith Pettitt et Les Alfrey, avec la victoire finale pour ce dernier. Mais avec sa deuxième place, Pettitt se dirige petit à petit vers un second titre Historic en FIRC. Le podium à Staden fut complété par Hardiment. Les nouveaux venus Mike Smith et Ian Fisher, tous deux sur Hillman Imp, n’ont malheureusement pas vu l’arrivée, en raison de divers problèmes mécaniques. Les deux dernières places sont revenues à la famille Wattine, le père terminant avant-dernier, devant son fils. Il s’agissait malheureusement de la dernière épreuve des Français dans le FIRC cette saison, l’Hemicuda Rally tombant à la même date qu’une autre épreuve en France.
 
A une manche de la fin, le championnat reste encore très ouvert. Rowe a bien sur les plus grandes chances de l’emporter, mais pour cela il ne faudra pas laisser filer trop de points à Koekelare. Bève sera certainement de la partie, tous comme les nombreux britanniques encore en lice pour le titre que sont Thomson, Dawe, Dodd et Legg. La décision devra encore tomber pour les deux roues motrices. Là aussi, Bève peut prétendre au titre, à moins que Eep Borgers ou Marrie Van Dorland ne prennent le dessus. Et attention à Ben Howlett ou Mark Van de Hel qui pourraient mettre tout le monde d’accord. Rendez-vous fin septembre lors de l’Hemicuda Rally pour connaitre le nom des champions…
 

 présentation Rallye de Staden  

Personne n'est surpris de voir une liste des engagés qui explose. Déjà 183 équipes se sont présentés, avec une limite de 130... Tous les réguliers du FIRC seront au départ, sauf Henri Bève, le leader en général pour l'instant. Henri et Thierry reviendront pour la manche finale, le Hemicuda Rallye, en septembre. Tout les habitués, et des nouveaux noms comme Huw Reed, Ben Howlett et Adrien Wattinne disputeront la première édition de ce Rallye de Staden, un "Short Rally" dans le passé, avec 2 spéciales. Cette année-ci, il y en auront 3, avec une section routière et un timing totalement bouleversé. Il est certain que le rythme de la course sera bien plus élevé par rapport aux années précédentes. Aussi le championnat est bien animé, s'il y a encore des surprises comme à Wervik, ça promet. On verra bientôt...

 4 manches pour FIRC 2011

Après l'annulation du Noordzee rallye, les organisateurs du FIRC ont investigé la possibilité de remplacer cette manche par un autre rallye. D'abord, les équipages FIRC ont été consultés sur ce sujet, et il est devenu bien clair que certains réguliers du Challenge n'auront pas le moyen de disputer une manche supplémentaire plus tard dans le saison, généralement à cause d'une manque de temps, ou des autres évenements qui tombent sur la même date. Donc l'organisation a décidé de rester sur 4 manches cette année, et de retourner sur 5 pour 2012.

Geko Rally van Wervik: Révolution française!

La deuxième manche du FIRC aura débuté sous des conditions météorologiques difficiles: courtes averses, soleil et vent qui ont rendu ce parcours déjà difficile totalement imprévisible. Le premier leader dans le FIRC fut à nouveau Andy Rowe, qui réalisa même un quatrième temps dans la première spéciale, parmi les WRC et les S2000 et en ayant chaussé des pneus slicks sous la pluie. La formidable prestation du pilote britannique fut malheureusement stoppée net sur la cinquième spéciale à la suite d’un turbo cassé. Andy prends néanmoins cette abandon avec philosophie puisqu’il s’agit de son premier en 20 rallyes. Le second leader fut alors Andy Thomson, qui mena plus de la moitié de l’épreuve jusqu’à ce qu’un problème survienne avec… un turbo cassé et trois minutes de perdues. Le prêt d’une pièce similaire par l’équipe belge MIES Racing Team lui permit néanmoins de continuer. Mais le nouveau leader du FIRC, Martijn Broekhuizen, semblait hors de portée, jusqu’à ce qu’un problème inattendu arrête sa Mitsubishi, en l’occurrence… un turbo cassé ! Même si les dégâts restaient limités pour les deux britanniques, ce n’était pas le cas pour Martijn qui aura du mal à être présent à Staden étant donné les dégâts importants au moteur. Entre temps, les britanniques Legg et Smith avaient déjà jeté le gant après être sortis dans le même virage, en tirant tout droit sur un gros freinage, heureusement sans gravité. Toutes les 4 roues motrices étant désormais hors-jeu, la voie était ouverte pour le rapide Français Henri Beve. Après une course sans faute, la plus si jeune mais toujours très rapide Opel Manta s’offrit deux grandes premières : la première victoire française dans le FIRC, et aussi la première d’une deux roues motrices face aux 4x4, et dans des conditions météos difficiles ! Félicitations à cette équipe expérimentée ! La deuxième place est aussi revenue à un Français : le nouveau-venu P-A Hazebrouck et sa Saxo ont décroché le premier accessit après une course régulière.  Parmi les deux roues motrices, l’épreuve fut d’ailleurs particulièrement animée. Eep Borgers perdit beaucoup de temps dès le matin après un mauvais choix de pneus. Il put refaire une grande partie de son retard l’après-midi, mais pas assez pour reprendre le britannique Dawe. Neill Dodd marque également de précieux points, tout comme Marrie Van Dorland qui remporte sa classe devant Marcel Borgers et Nic Cunnington. Mark Van de Hel ferme la marche, alors que Sander Van de Hel qui était jusque-là très en vue a du abandonné à la suite d’une pompe à huile cassée. Il fut suivi plus tard par Martin De Vere-Packford qui était lui aussi l’auteur d’une belle course jusqu’alors, mais la 306 finit sa course dans un fossé à la suite d’une crevaison, sans dégats pour l’équipage mais bien pour la voiture.

 En Historic, la délégation britannique prit le dessus malgré tout. Le champion Pettitt était intouchable et remporta l’épreuve devant son compatriote Hardiment après les abandons de Damien Gromez (carter) et Patrice Wattine (moteur). Le nouveau-venu Haseldon et son originale Austin A35 ont malheureusement du quitté l’épreuve eux aussi, après un bris de boite.    Présentation Geko Rally Van Wervik *mise à jour* Tout est pret pour la deuxième manche du FIRC. Le météo n'est pas trop positif, avec beaucoup de pluie prévu le jeudi, donc préparez-vous à des conditions glissantes! Nous répétons encore que les recos se terminent a 17h. Pour ceux qui veulent faire une bonne BBQ, désolé. Des feux sont interdits dans le parc d'assistance, vue le refuelling sur place. Mais la bonne nouvelle, c'est que le bar FIRC sera sur place pour vous servir à des prix inbattablesLe Rallye de Wervik compte presque 140 engagés. La plupart des participants du FIRC en seront, même si Morgan et Alfrey seront absents étant donné leur participation à Ypres. Dominic Frattaroli sera également absent, sans pour autant pouvoir participer à Ypres, les dégats encourus à sa Datsun 240Z lors de l'ORC Canal Rally étant trop importants. Nous souhaitons d'ailleurs à cet équipage beaucoup de courage pour remettre sur pied cette splendide et très rapide voiture. Il faudra également faire avec l'absence de plusieurs équipages français devant participer à une manche de la Coupe de France en Normandie le même week-end, mais nous les retrouverons dès le Rallye de Staden à la mi-aout. 
Les spéciales autour de Wervik ont certaines similarités avec celles du grand frère de Ypres, ce qui signifie que beaucoup de pilotes de pointe seront présents en préparation du Rallye d'Ypres. Nous pouvons déjà compter sur 3 S2000, quelques Groupes N performantes, et même plusieurs WRC. Même si le FIRC est bien sur une épreuve dans l'épreuve, il faudra surveiller les temps de Rowe ou Thomson au classement général, ou ceux de Dawe et Borgers parmi les deux roues motrices. On peut également se demander quelles seront les prestations de certains nouveaux venus du FIRC. Wervik est un rallye très éprouvant aux spéciales difficiles, et si la météo s'en même cela peut s'avérer être un sérieux défi à relever. Nul doute que le championnat pourrait prendre une tournure intéressante à la suite de cette épreuve.
Les réglements sont disponibles sur le site de l'épreuve : www.scuderiavervica.be. Rappelons que l'attention sera à nouveau portée aux sous-pulls ignifugiés, et qu'aucune exception ne sera cette fois faite. Lors de l'ORC Canal Raly, ce sous-pull faisait encore défaut chez certains teams. Les controleurs avaient fermé les yeux, ce qui ne sera plus le cas à Wervik. Rappelons aussi que les copilotes possédant un HANS ne doivent pas porter de tour de cou. Enfin, notez bien que les reconnaissances ne seront autorisées que jusque 17h en raison d'une course cycliste qui empruntera une partie du parcours en soirée. Le roadbook sera disponible dès 10h, ce qui laissera donc suffisamment de temps. Le contrôle technique débutera à 18h.  ORC Canal Rallye: de nouveau Rowe!La première manche du FIRC aura directement été un grand succès ! Au final, 28 équipages étaient présents, soit 3 fois plus que l’an passé. Le britannique Andy Rowe fut à nouveau intouchable et termina même le rallye à une sixième place au classement général, un résultat inattendu aux vues du plateau présent.: 3 WRC, 2 S2000, plein de GT comme GT3, M3 et plusieurs très vites gr.A et gr. N. Après une épreuve animée, son compatriote Thomson héritait finalement de la seconde place après quelques problèmes de boite. Il était suivi par les deux néerlandais les plus rapides, Broekhuizen et Borgers qui remportait par la même occasion la catégorie des deux roues motrices. Tout récemment terminée, sa nouvelle Opel Corsa Max put tenir le coup, mais la saison 2011 sera placée sous le signe de la mise au point. Derrière l’intouchable Rowe, la lutte fut malgré tout intense, avec notamment Legg qui fut très proche en début de course, et également un étonnant Beve, Smith, Van Middendorp et Andy Dawe qui faisait son retour après 7 ans d’interruption.  Malheureusement, il sortait de la route, sans gravité mais suffisant pour perdre un temps précieux. Nouveau venu au volant de sa Citroën C2 S1600, Van Loo se faisait également remarquer en début de course, avant de laisser filer de nombreuses secondes après avoir commis plusieurs fautes. Van Middendorp put encore terminer dans la première moitié du classement, tout comme De Vere-Packford et le nouveau venu Duponchel, provenant du Pays de la Loire. Gary Elswoord et Neil Dodd suivaient, devant l’équipage féminin Van Dorland/Smilde. Vandamme terminait devant le dernier français dans le classement, Tankere, néanmoins très heureux d’avoir terminé le rallye comme premier AX GTI (ausi le seul au départ, mais allez). Malheureusement, certains nouveaux venus n’ont pas eu la même chance de voir l’arrivée, notamment Marcel Borgers ou les frères Van De Hel.Dans l’annexe historique, Frattaroli semblait inarrêtable, occupant même une splendide seizième place au classement général, avant de sortir de la route pour le compte. Morgan rejoignait également la liste des abandons, suite à une défaillance de son alternateur en fin de course, tout comme Hardiment dont la Mini rencontra des problèmes électriques. Le champion 2010 Pettitt devait quant à lui faire face à des problèmes de frein, permettant au français Damien Gromez de décrocher une inespérée deuxième place au volant de sa splendide Alfa GTV, derrière l’inattendu mais méritant vainqueur Les Alfrey et sa Mini Cooper. Pettitt finit finalement troisième, devant les père et fils Wattinne et leur Austin-Healey Sprite. 

 

 

 

ORC Rally Après ES 6  Après 6 épreuves on peut déja donner un résume du premier étappe dans le FIRC 2011. Andy Rowe, vaincquer du FIRC 2010 est de nouveau en tête. Il a une avantage de 1’08 sur l’hollandais Joost Kusters que fait son début dans le FIRC. L’autre hollandaise Broekhuizen est troisième sur deux minutes. Eep borgers, deuxième l’année passé en FIRC 2010 suit a 2’12. Chez les Historics Dominic Fratarolli est en tête. John Morgan, qui fait son début en FIRC Historic suit après un minute trente et John Legg suit à deux minutes. John Legg son copilote est le belge Colin Degroote. C’est la premiere fois qui a ecrit et doit lire des notes en anglais Keith pettit, vainqeur Historic dans le FIRC 2010 suit en sixième, après le mini de Les Allfrey. Keith fait aussi son début dans le nouveau voiture Ford Escort MKI Sauf Marcel borgers – fils de… - tous les pilotes FIRC sont encore en course! presentation ORC Canal Rally La manche d'ouverture du FIRC 2011 bat décidément tous les records. Les organisateurs ne voient pas seulement le nombre de participants étrangers tripler, avec 27 équipages cette année, mais l'ORC Rally se disputera surtout à guichets fermés, avec 183 engagements pour 150 places, soit un record en Flandre ! C'est un superbe week-end qui s'annonce. Pour la victoire générale nous pouvons à nouveau nous attendre une bagarre entre Paul Lietaer et Melissa Debackere, tous deux en Subaru WRC, sous l'oeil de Chris Van Woensel et de sa très rapide Nissan 370Z. Les outsiders seront à nombreux, à commencer par Dominique Bruyneel en 207 S2000, Chris Debyser en Porsche 996 GT3, Cools en Lancer Evo X, Cornelis en Escort WRC, ou bien les membres de la délégation BMW tels que Viaene, Prinzie, ou Braeckevelt. Le contingent du FIRC a également de quoi attirer les regards. Tous les grands noms sont de retour. Le champion Rowe vient défendre son titre, provisoirement avec son ancienne Evo 3, en attente d'un exemplaire totalement remonté plus tard cette saison. Martijn Broekhuizen sera certainement un redoutable camarade de jeu en Lancer Evo 6 Mäkinen. Le vainqueur de la coupe 2 roues motrices Eep Borgers devrait également aller très fort au volant de sa toute nouvelle Corsa Max faite maison, tout comme Joost Kusters en Sierra. Le français Marc Duponchel, nouveau venu, pourra-t-il jouer un rôle en vue au volant de sa 325i Gr.A ? Que nous réserve le nouveau venu Legg, inscrit en moderne avec une Escort Mk2 2.4 à boite séquentielle ? Et la nouvelle électronique de la Focus Cosworth de Thomson tiendra-t-elle cette fois le coup ? Il faudra également surveiller les prestations des rookies du FIRC comme Van de Hel, les français Tankere, Beve et Vandamme, ou comme les brittaniques Dawe et Smith. Et quelle sera la progression de pilotes déjà présents l'an passé, comme Marrie Van Dorland, Marcel Borgers, ou André Van Middendorp ? Que nous réserve le nouveau moteur de Martin De Vere-Packford ? De nombreuses questions auxquelles nous aurons bientôt une réponse...Dans la catégorie Historic, cela promet également d'être très chaud. Parmi l'armada de BDA et de Porsche présentes, nous pourrons certainement retrouver quelques concurrents du FIRC. Le grand favori sera John Morgan, présent en Ford Escort Mk2, mais le nouveau venu Frattaroli, un habitué des rallyes en Flandre, vendra chèrement sa peau. Keith Pettitt, qui envisageait d'arrêter les rallyes il y a un an, sera également là pour défendre son inespéré titre de l'an passé. Keith troquera pour l'occasion sa Cortina Lotus pour une plus rapide Escort Mk1. Et à la moindre faute, de nombreux outsiders seront à surveiller, tels que Hardiment et Alfrey en Mini, ou les français Fabrice Wattinne et le nouveau venu Damien Gromez. Tout cela promet donc une belle lutte ce week-end à Oostrozebeke. Le soleil devant être de la partie, c'est une grande fête qui s'annonce et à laquelle nous espérons retrouver les spectateurs nombreux.   Noordzee Rally annulé
 La troisième manche du FIRC 2011, le Noordzee Rallye que devrait se dérouler le 16&17 juin, est annulé. A cause des grandes travaux routières, l'organisation a été forcé de bouleverser les spéciales et les liaisons, y inclu passer sur le terrain des autres communes aux alentours, qui apparamment ont de grands problèmes avec le sport. A l'heure actuelle, il est devenu quasiment impossible d'organiser un événement bien soigné, donc l'organisation a décidé avec regret d'annuler définitivement l'édition 2011. On vous informera plus tard s'il y a un rallye supplémentaire pour le FIRC. Pour l'instant, le FIRC compte 4 manches.  Carte ORC Rally    ORC Canal Rally complet Merci à tous de vous inscrire pour cette première manche du FIRC 2011, qui est complètement plein maintenant. Inutile de vous inscrire encore, il ya déjà une grande liste d'attente. Si vous êtes déjà inscrit, et vous n'avez pour l'une ou l'autre raison pas le moyen de venir au départ, laissez-ceci savoir à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. d'urgence. Comme ça une de vos collègues aura l'occasion. Merci de votre compréhension et à bientôt pour un communiqué officiel du ORC Canal Rally.  Aussi des équipages Francais inscrit au ORC Rally Les Francais Richard Tankere et Vandamme Philippe sont inscrit au première épreuve du FIRC. Les pilotes, venant de la Flandre francaise, seront pour la premiere fois au départ d'une épreuve FIRC et ca dans leur Citroen AX GTI. Dans le classe 3F, ou ils sont inscrits, ils ont la bataille avec Marrie Van Dorland et Wea Smilde, qui sont aussi pour la première fois au départ du ORC Rally dans leur Opel Corsa A.    

Tankere - Vandamme                                                                                                  Van Dorland - Smilde (Hemicuda 2010)  

ORC Canal Rally: engagements ouvertes, Coupe ORC en plus.

 Les premiers engagés du ORC CANAL Rally sont connu! Inscrivez-vous maintenant pour le ORC Canal Rally. Cette rallye est très bien aimé, ce qui implique une certaine pression sur le nombre des engagés, limités sur 140 équipes. N’hésitez donc pas trop longtemps pour confirmer votre engagement. Inscrivez-vous chez Ilse Vanmarcke, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Des infos pratiques sur cet évenement seront publiés dans un bref délai. Pour de plus amples questions, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Participer vous coutera 250 euro tout inclus, pour 4x3 ES,100% tarmac/beton. L’organisation propose une coupe spéciale pour des participants étrangers : Le premier équipage non-belge qui peut battre les spécialistes locales, et prend la victoire générale, sera remboursé son inscription le jour même. Le dernier équipage étranger qui a pris la victoire générale en Flandres était celle du Britannique Mike Pattisson en 2006 dans le Hemicuda Rally, avec John Morgan sur la deuxième position. En 2010, John a failli prendre la victoire générale dans le Rallye d’Oudenburg (Rallye Noordzee en 2011). Prêt pour cette Challenge?

Pour le moment nous souhaitons déjà un délégation très fort de nos voisins du nord. Les équipes Hollandais Borgers, avec déjà 3 voitures inscrit, demarrent dans les Opel Astra, Corsa et Kadett. Jost Custers et Alex Eisenberg, aussi néerlandais seront présent avec un Ford Sierra Cosworth. Martijn Broekhuizen (Mitsubishi EVO VI) et André Van Middendorp (Opel Astra) venont aussi avec encore 2 voiture extra, ca fait 4 en total! Broekhuizen a redecoré son voiture dans des couleurs mythique. Plus amples information plus tard!

Aussi de la Grande Bretagne ont voit déja un plateau d'engagement fort! Les équipes FIRC 2010 Rowe-Lund (vaincquers en 2010- Mitsubishi evo III) et Thompson-Vincent (Ford Focus) seriont present au premier évenement en mai. Aussi Neil Dodd et Val Thompson, qui ont roulé 2 épreuves en 2010, ont déja annoncé qu'ils roulent un programme plus étendu en 2011. 

 

 

Champion Historique va de nouveau participer au FIRC après son annonce de retraite

 Pas que chez les Hollandais il y a beaucoup d'interet pour le Flanders International Rally Challenge, aussi à l'autre coté de la Manche ils ne sont pas silencieux. Après plusiers pilotes ont dit qu'ils s'engagent dans le FIRC, Keith Pettitt va de nouveau rouler le FIRC en 2011. Le champion Historique 2010, qui initialement irait en retraite après un carrière de rally bien rempli, veut de nouveau être un prétendant de titre avec son Ford Lotus Cortina.

Dans ce championnat historique il ne sera pas le seul. Le Briton rapide Bill Cook, qui a eu un accident très grave au Wervik avec son beau Talbot Lotus Sunbeam, a annoncé que la voiture est reconstruit et est prêt pour un saison dans la Flandre. Il sera de nouveau copiloté par Yves Bruyneel, qui vient de Staden et va rouler au quatrième manche dans son village. Bill veut de révange après son echec prémature au FIRC 2010.

 

    
Bill Cook et Yves Bruyneel l'accident à Wervik en 2010                             Keith Pettitt in ORC CANAL Rally 2010   Eep Borgers participe de nouveau au FIRC 2011. Après un debut succès dans le Flanders International Rally Challenge inaugurale le'équipe Borgers-Van de Wardt a annoncé de nouveau participer dans le FIRC 2011.En 2010 ils ont eu le 2ième place général avec leur Opel Astra. La voiture, reconstruit cet hiver, sera participer aux tous les épreuves. Ils ont déjà annoncé ne pas participer seul. Le fils et l'épouse de Borders seront aussi au départ des cinq épreuves flamande. Le fils roule dans un Opel Kadett et l'épouse dans un Opel Corsa A.        Cat Lund nominé pour le BWRDC Goldstars Club Award Cat Lund, qui est avec Andy Rowe les premier vanquers du Flanders International Rally Challenge, est nominée dans son propre pays pour le BWRDC GoldStars Club Award.Comuniqué de presse:ROCKINGHAM’S Head of Operations will be lining-up among some of the fastest females in UK motorsport at the British Women Racing Drivers’ Club (BWRDC) stand at this year’s Autosport International Show. Cat Lund has been nominated for the coveted BWRDC GoldStars Club Award, following her double rally championship-winning season together with driver Andy Rowe. The rally co-driver was crowned both the Flanders International Rally Challenge (FIRC) and BWRDC Rally Co-driver champion.

The 39-year-old, who joined Rockingham in 2007, enjoyed her most successful season to date co-driving for Andy in the pair’s Mitsubishi Lancer Evo 3, contesting the five FIRC rounds in Belgium and winning two rallies outright in the UK. Only one of these prestigious awards is presented annually to club competitors and Cat faces stiff competition from fellow BWRDC racing driver members, BRSCC Mighty Mini Champion Louise Inch and BWRDC Championship runner-up Amy Barker. Cat said: “I am absolutely delighted to be nominated for the BWRDC GoldStars Club Award. To be included as a rally co-driver clearly shows the club’s support for the achievements of women in all disciplines of motorsport.  “If I was to be presented with this prestigious honour, it would be the perfect end to an incredible 2010 season. “The BWRDC exists to support and advise women in all forms of motorsport and as a member I’ve found it a great source of advice and inspiration.”

The BWRDC Goldstars Awards will be presented by BBC Sports Presenter Jake Humphrey, anchorman for the broadcasters’ coverage of the FIA World Formula One championship on BBC1. The award ceremony will take place on Saturday (January 15) at the BWRDC Stand 6840, Hall 6, at the Birmingham NEC. The presentation is due to take place at 2.55pm and all visitors are welcome to attend. The GoldStars are the BWRDC’s way of flagging up talent within motorsport and to help the nominees and winners promote and progress their careers. The winner of the club award will receive mentoring from international dual sportswoman and broadcaster Liz Halliday. They will also receive a generous package of sponsor’s products and a special BWRDC Goldstars sticker for their competition cars. In addition all nominees will benefit from a dedicated webpage at www.bwrdc-goldstars.co.uk to attract potential sponsors.Source: Rockingham press release
Plus d'info sur le British Women Racing Drivers’ Club (BWRDC) via http://www.bwrdc.co.uk  HRCR Open Day in Gaydon Comme l'année passée l'organisation du Flanders International Rally Challenge sera present au HRCR Open Day à Gaydon(Warwickshire - Angleterre). Ils espérent qu'ils ont beaucoup de contacts intéressants avec des pilotes historique qui veulent participer dans le FIRC pour comcurrer avec Keith Pettit, 3ième en general, et Patrice Wattinne.Plus d'info du HRCR Open Day: www.hrcr.co.uk/Club_News.
Plus d'info du Heritage Motor Centre Museum: http://www.heritage-motor-centre.co.uk/  

Hemicuda Rally: Rowe/Lund Champion 2010-08-19
Dans des circonstances terribles à Koekelare, avec quelques epreuves partiellement inondées, le premier champion FIRC est connu: l'anglais Andy Rowe, au volant d'une Mitsubishi Evo3. Andy arrivait sur le 3ième position FIRC (7ième au général), ce qui était suffisant pour prendre le titre. L'hollandais Borgers termine 2ième dans le championnat avec son Opel Astra. Le meilleur français dans le FIRC est évidemment Fabrice Wattine au volant de son Healey Sprite, absent à Koekelare. Champion historique est l'anglais Petitt, qui a plus de résultats que Fabrice. La victoire générale dans le rallye était pour Bart Maes dans son Octavia WRC, Mike Pattison étant victorieux dans le FIRC et 3ième au général, suivi par John Morgan, que sur 6 sec. Le seul français au départ, Poisson avec son Civic type R, n'a vu la fin de cette épreuve. Vu le nombre des sorties, il n'est absolument pas le seul. Avec 20 équipes étrangers au départ du Hemicuda, le FIRC 2010 peut terminer en beauté, néanmoins les conditions climatologiques hivernales.Pour 2011, les mèmes épreuves feront part du championnat. Un championnat qui aura encore plus de participants, surtout du coté hollandais et anglais. Espérons qu'il y a aussi quelques équipes français qui veulent s'engager dans le FIRC, peut-être qu'on organise une coupe des nationsLes résultats définitive du Rally Hemicuda: lienLe classement du FIRC 2010:  lien  

 FIRC info Hemicuda Rally 2010-08-19Les organisateurs du Hemicuda rally ont préparé un "FIRC Package Deal" pour tous les équipes. Plus d'amples informations se trouvent sur ce lien: http://www.hemicuda.be/uk/rally%202010/FIRC%20Folder%20-%20UK.pdfVous cherchez encore un hotel, camping ou accomodation? http://www.hemicuda.be/uk/rally%202010/Logies.pdfLe Hemiduca Rally sera de nouveau un grand nombre d'engagées. Déjà 8 équipes sont inscrit et de plus en plus annoncent de participer le dernier manche FIRC!  


 

Fete FIRC le samedi 20 novembre, réservez maintenant!
2010-08-17
La première édition du FIRC était un grand succes, graçe à vous! Pour vous remercier, les organisateurs vous offrent une soirée de fête à la salle "Vogelzang" à Oostrozebeke, les organisateurs feront eux-même la cuisine le samedi soir 20 octobre. Sur le ménu plein de spécialités fraiches, accompagnés par entre autres une sélection des meilleures bières belges. Dans le même bâtiment, il y a 60 lits disponibles, inclu des douches, le petit déjeuner le lendemain, et tout gratuit évidemment. Pour ceux qui décident d'arriver un peu tôt le samedi, coördinateur Ward et "monsieur presse" Kristof vous offrent un tour touristique dans la superbe région d'Ypres. Laissez-nous parvenir le nombre d'invités qui viennent par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., et on s'organisera. Pour l'occasion, le FIRC devient Flanders International Rally Cuisine!  

 

Short Rally Staden: le 3ième pour Rowe! 2010-07-20

Les conditions climatologiques n'étaient pas agréables à Staden: du vent, de la pluie, donc partout de la boue et des situations très glissantes. Un tiers des 145 engagés étaient obligés de se mettre à coté. Avant le départ de l'épreuve, on notait déjà le forfait de Morgan et de Vere-Packford, avec des voitures en panne dans leurs garage, David Wheeler par contre, avait des soucis avec son license, en Angeleterre et en Flandres, mais ceci devrait etre solutionné avant le Hemicuda. Le rallye mème était très bien, avec beaucoup de spectacle. En FIRC, personne ne pouvait toucher à Rowe de nouveau, qui faisait une superbe 8ième position en général, devant le français Choquet, très vite et spectaculaire avec sa belle M3, et son compatriote Huw Reed qui prenait la 13ième place général, 3ième FIRC.

Le hollandais Borgers gagnait d'habitude la classe 2 roues motrices, et la victoire chez les historiques était pour Keith Petitt, devant ses compatriotes Hardiment et Cameron avec leurs chouettes minis.

Fabrice Wattine roulait une rallye intelligente, évitait tous les surprises, mais se retrouvait bien surpris sur la 5ième spéciale, avec une petite souci, résultant dans une perte de 3' sur la spéciale, adieu le classement. Son fils Adrien, qui débutait comme pilote, n'a pas vu le fin, aussi à cause des soucis méchanique sur l'Anglia. Reste à noter les sorties de Guy Anderson et de Frank Swaanen, qui faisait son début avec le Skoda Ovtavia WRC

 

 

infos pratiques Short Rally Staden 2010-07-20

Voici les adresses intéressants pour la 4me manche du championnat à Staden. Le controle technique s'effectue à la Carrosserie Hoirelbeke, Grote Veldstraat. Le parc trailer se situe sur le parking de l'entreprise "Obumex", Diksmuidestraat 121, à deux pas du centre. L'entrée du parc service se situe au G. Gezelleplein, après l'église, ou vous trouverez également le centre du rallye à "zaal Blommenhof". Le village FIRC est situé juste avant le "service out", sur le parking de l'école. Déjà 146 teams sont engagés, beaucoup plus que les 130 prévus. Néanmoins, il y a une bonne chance que tous les teams pourront prendre le départ. Tous les participants FIRC réguliers seront de nouveau présent, ce qui promet un beau rallye.

 

Carte Staden: link

 

 

numéros pilotes FIRC:

7. Rowe-Lund

8. Morgan-Llinos-Jones
17. Reed-Sargeant

33. Anderson-Baker

65. Borgers-Van de Wardt

66. De Vere-Packford-Fellowes

86. Anderson-Mansfield

87. Pettitt-McCuloough

139. Hardiment-Baker

140. Wattinne-Rochat

141. Wattinne-Leroy

142. Cameron-Grimshaw

 
 

 

Rally report Short Rally Oudenburg 2010-07-20
 
La troisième boucle dans le championnat était le plus intense jusqu'à présent. Les anglais les plus vite, Morgan et Rowe, voulaient tous les deux gagner, ce qui veut dire qu'ils attaquaient comme fou. Ils faisaient des temps merveilleux, mais quelques petits erreurs et sorties sans grave rataient leurs chances finals. L'étonnant Chris Cools, spécialiste local, était victorieux avec 10" d'avance sur Morgan. Andy Rowe finalement prenait la 4ième position, avec que 5"' 
d'avance sur Dirk Vermeirsch, toujours vite. Avec l'anglais Pettit, gagnant dans le catégorie Historique, et le Hollandais Borgers premier dans la catégorie 'deux roues motrices', on ne trouve pas vraiment une trace de notre sympathique Fabrice Wattinne, navigé cette fois-ci par la très charmante Charlotte Beve. Nos seuls français entre tous les anglais et quelques hollandais se défendaient très bien, mais étaient un peu trahis par leur méchanique. Avec tous de petits et de moyens soucis, seuls les deux derniers spéciales se déroulaient sans problèmes, trop tard evidemment pour faire un bon résultat. Pas de problèmes pour Fabrice d'ailleurs, qui terminait la course sur une position plûtot modeste, mais se présente bien motivé pour la prochaine rendez-vous a Staden, normalement accompagné de son fils qui fera son début en rallye.
 

adresses utiles manche 3 2010-07-08
Rally Centre: Schoolstraat 45B, Ettelgem
Controle technique: Garage Dekeyser, Zeeweg, Roksem
controle administrative: Museum Archeologique, Marktstraat, Oudenburg
 
update après 2 manches 2010-07-06
Après deux manches du championnat, il est clair que le seul équipage français se défend très bien. La 'famille' Wattine vient de faire un résultat excellent au Canal Rally en gagnant leur classe contre plusieurs habitués flamands. Fabrice n'était pas à Wervik car il devait contester une manche pour le championnat français des voitures de tourisme historique, mais sera bien présent à Oudenburg et les deux manches FIRC finales. S'il fait de nouveau un bon résultat à Oudenburg, il gardera sans doute sa belle position dans le classement provisoire, entre tous les anglais. Il n'est pas clair si Legrand et Parmentier feront aussi le reste du championnat, s'ils le font, ils auront sans doute une bonne chance de terminer sur une belle place. Il ya beaucoup d'anglais très vite, mais aussi un peu 'chaud', vue le nombre des sorties dans les deux premières manches. Andy Rowe est le seul qui n'a pas fait d'erreurs jusqu'à présent, tous les autres ont déjà fait un sortie, sinon souffert des soucis méchaniques. Finalement, on verra bien ce que l'hollandais Borgers fait à Oudenburg. S'il fait un bon résultat, il arrivera sans doute aussi dans la tête du classement.Quelques favoris, comme Morgan (Escort Cosworth) ou l'allemand Schewe (Porsche GT3) ont déjà perdu tous leurs chances dans le championnat. Aussi Bill Cook ne sera plus là, comme il vient de ruiner sa voiture à Wervik. Il préparera une nouvelle pour 2011, mais ceci prends du temps évidemment.  

Liste d'engagements Geko Rally van Wervik 2010-05-06
Le liste d'engagement du GEKO Rally van Wervik peut être trouver en ligne: link16 équipes sont inscrit dans le deuxième ronde du FIRC:
  1. Brady Martin – Barry Daniel Toyota Starlet
  2. Borgers Eep – Van de Wardt Peter Opel Astra
  3. Cunnington Nicolas – Cunnington Christopher Vauxhall Chevette
  4. De Vere-Packford Martin – Calvert Michael Peugeot 306
  5. Debove Jean-Luc Opel Astra
  6. Dodd Neil – Thompson Val MG ZR
  7. Heeren Patrick – Kastelijn Mark Opel Corsa
  8. Legrand Francis – Legrand Mathieu Renault Clio
  9. Morgan John – Llinos Jones-Edwards Ford Escort Cosworth
  10. Parmentier Francois – Alliet Timoty Peugeot 106
  11. Pettitt Keith Ford Lotus Cortina
  12. Rixon Chris – English Andy Peugeot 106 Rallye
  13. Rowe Andy – Lund Cat Mitsubishi Evo3
  14. Schewe Heinz-Walter – Blondeel Frank Porsche 996 GT3
  15. Van Middendorpe Andre – Van de Wardt Henk Opel Astra
  16. Wheeler David – Nuyttens Eline Peugeot 106 Rallye
  • 3 équipes néerlandais
  • 1 équipe irlandais
  • 3 équipes français
  • 1 équipe allemand
  • 8 équipes grand-bretagne

Rally Report ORC Canal Rally 2010-05-06
The first round of the FIRC was a great success. Thanks for all the 
the teams to be there! The english drivers made the biggest turnout, we were also very happy to meet our german friend Heinz-Walter Schewe with his impressive Porsche, Eep Borgers from Holland, and father and son Wattine from France, racing a nice Healey Sprite.Before the rally, both Schewe and Andy Rowe claimed a top ten 
position, not easy regarding the tricky weather conditions, and the 
even more tricky flemish roads. Both teams didn't miss their start, 
with the german Porsche immediately at the same pace as the 
experienced belgian teams of Bruyneel and Mylle, in the same cars.... 
All went well uptill the 3rd stage, when HW Schewe made a classic 
'flemish' error: missed a turn and ditched the Porsche. Altough the 
car was hardly damaged, it was impossible to continue the rally since the car was blocked, no way to get it on the road again. Over and out for the german/belgian team, we hope they do better in Wervik next week. The speed is already there, when HW avoids a little mistake such as this, he will be a very serious contender.Speedwise the same can be said of the nice english duo Andy Rowe and Cat Lund in the pretty much antique Mitsu Evo 3. Most of the flemish drivers thought about ignoring that old jap, very soon all of them were surprised when they saw the stage times. They got even more surprised when they saw their position at the finish. 6th overall simply is a fantastic result,  a massive achievement that surprised simply everybody! We hope they will be there on all rounds to show some driving lessons to some with much more powerful cars.Right behind Andy, John Morgan had a short innocent visit in the 
local scenery and decided to cool down a bit with Wervik pretty 
close. Guy Anderson had a good run too, avoiding all the typical 
traps. They made their very honourful way just outside the top ten, quite a result with 124 teams at the start.A bit further finished Bill Cook with 'last minute' codriver Nico 
Hoflack. After quite a wild run, they finally made up the best FIRC 
deal, together with their french collegue Fabrice Wattine. Finishing 
both high up in their (historic) class, they are now leading the 
current standings at FIRC. With four rounds to go, and the next one next week, it looks like FIRC promises to be a vivid championship, with possibly a surprising winner...
After ORC Canal Rally, some teams will have to repair some cosmetic or mechanical damage, however the organisation is releaved all of the contenders had a nice rallying weekend, and hope te meet you again next year!FIRC-drivers who want to post their comments on this site: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Resultats et classement en ligne 2010-05-06
Les résultats et classement du ORC CANAL Rallye sont en ligne: link

ORC CANAL Rally info 2010-05-06
Quatre jours avant le premier rally du FIRC nous pouvons présenter un liste d'engagement très fort:- Anderson Guy - Bull Andy (Mitsubishi Galant VR4)
- Cook Bill - ... (Talbot Lotus Sunbeam)
- De Vere-Packford Martin - Calvert Michael (Peugeot 306 Rallye)
- Elswood Garry - Greenland Andy (Citroen Saxo VTS)
- Morgan John - Jones-Edwards Llinos (ex-Snijers Ford Escort Cosworth)
- Pettitt Keith - Hannah Ellis (Ford Lotus Cortina)
- Rowe Andy - Lund Cat (Mitsubishi Evo III)
- Schewe Heinz-Walter - Blondeel Frank  (Porsche 996 GT3)
- Thomson Andrew - Vincent Richard (Ford Focus)
- Wattinne Patrice - Wattinne Adrien (Austin Healey Sprite)
- Wheeler David - Smith Allen (Peugeot 106 Rallye)Chris Rixon ne sera pas present à Oostrozebeke car il a eu un accident.Vous pouvez voir le liste d'engagement via ce link: http://www.orc-rally.be/?pagina=deelnemerslijst.

Nouveau règlements finals FIRC 2010! 2010-03-25
Après des réunions longs et technicals on a trouver un consencus concernant des voitures speciales. Nous avons recrit les règlements techniques.

Voyez-les via cette link
 

Premier engagé ORC CANAL Rally 2010-03-25
L'organisation d'ORC CANAL Rally, premier rallye du Challenge, a annoncé le premier engagé dans le FIRC. Patrice Wattinne a déeacute;ja annoncé qu'il va participer aux cinq rallyes FIRC.

Premiers participants 2010-03-20
Le premier concurrents du nouveaux Challenge annoncent leur intention de conduire une ou plusieurs épreuves dans la Flandre. Des Britanniques, des Français et aussi un Allemand ont exprimé leur intérêt.

Heinz-Walter Scheew (D), co-piloté par le Belge Frank Blondeel, est prêt à démarrer dans au moins de 2 courses: ORC CANAL Rallye et Rallye Wervik avec une Porsche 911 de 1976.
 


 


 

Voitures spéciales 2010-03-20
Voitures spéciales (comme Metro, Darrians, "Hybrides",...) peuvent être autorisé individuellement à participer le FIRC.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., a file will be submitted to the VAS and the Flemish Autosport Federation will or will not grant you permission.">Vous devez envoyer une copie de l'assurance et vérifications technique de la route à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Un dossier sera soumis au VAS (Fédération d'Autosport) et dans quelques cas ils permettent.
 


 


Règlement en ligne 2010-02-19
Dès que maintenant vous pouvez trouver le les regulations de la Flanders International Rally Challenge. Pour les voir, cliquez ici.  

HRCR Show en Gaydon 2010-02-19
Notre visite au HRCR en Gaydon en Angleterre était fantastique. De nombreux dépliants et des affiches ont été distribuées. L'intérêt des pilotes britanniques en FIRC est énorme! Également eu une discussion avec quelques sponsors et partenaires.

FIRC sera fantastique!
 


 


   

FIRC est né 2010-02-19
Le Flanders International Rally Challenge est née. La nouvelle série, ouvert uniquement pour les concurrents étrangers, sera conduit dans 5 rallyes tarmac flamande entre Mai et Septembre.

Le Calendrier:
ORC Canal Rally 30 Mai
Rallye de Wervik 12 Juin
Short Rally Oudenburg-Jabbeke 18 Juillet
Short Rally Staden 15 août
Hemicudarally 25 Septembre
 

   

 

 

La finale du championnat confirme ce qui était attendu. Andy Rowe n’avait qu’à finir pour devenir champion, ce qu’il a fait pour la deuxième année consécutive, avec une sixième place absolue à la clé lors de cette dernière manche. Andy et Cat se sont même retrouvés un moment en deuxième position mais ont sagement préférés jouer la sécurité en vue du titre. Avec trois victoires, ils sont les vainqueurs incontestés du FIRC 2011, leur second titre d’affilée. Keith Pettitt était également quasi assuré du titre en Historic, mais devait malgré tout encore voir l’arriver pour sabrer le champagne. Ce fut chose faite pour Keith qui remporte donc le titre. Les Alfrey a pourtant remporté trois manches cette année, mais Keith est champion à la faveur de ses quatre résultats en quatre courses. Pour compléter le triomphe britannique, Neil Dodd décroche le titre dans la très disputée catégorie des deux roues motrices, tout en terminant à la deuxième place générale du championnat. La preuve qu’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir une WRC pour se mettre en évidence dans le FIRC. Dodd précède son compatriote Andy Dawe, deuxième en deux roues motrices et troisième au général grâce à sa régularité tout au long de la saison. Le grand perdant du week-end fut par contre Henri Bève, à qui il manqua juste un résultat afin d’être champion en deux roues motrices. Mais rappelons qu’Henri a remporté cette année la victoire générale en FIRC lors du Rally van Wervik, ce qui reste à ce jour une performance unique dans le FIRC.

De nombreux équipages néerlandais étaient également présents pour cette dernière manches de la saison, bien que n’ayant généralement plus rien à gagner, ou à perdre… Le team Borgers était de la partie avec comme résultat une encourageante huitième place au championnat pour Eep qui débutait cette année au volant de sa splendide Corsa Max. Superbe résultat également que la sixième place générale de Marrie Van Dorland et Wea Smilde, qui empochent par la même occasion le titre officiel du meilleur équipage féminin ! Un résultat exceptionnel que cette sixième place sur 26 équipages classés.

Mais tout ne se passa pas si bien pour tout le monde. A mi-course, on notait déjà les abandons d’Allan Smith pour transmission cassée, et d’Andy Thomson pour les mêmes raisons. Rudi Schenkeveld et Ronald Lepelaar n’eurent pas non plus la chance de voir l’arrivée, tout comme Gary Lomas qui sortait légèrement de la route alors qu’il menait les débats en Historic.

En Historic toujours, Jan Van der Marel fut rapidement écarté des débats à la suite de problèmes techniques en début de journée. Dommage qu’il n’ait pu montrer les qualités de sa Porsche, mais peut-être aura-t-il l’occasion de se rattraper en 2012.

Au classement général de ce Hemicuda Rally, la victoire est revenue à Mathias Viaene en Subaru WRC S9, devant les spécialistes locaux Paul Lietar (Escort Mk2), Bert Coene (Evo 10) et Dirk Vermeirsch (Sierra Cosworth 4x4).

Le FIRC revient dès 2012 avec, espérons-le, à nouveau cinq épreuves au programme. Plus d’infos très bientôt… 

 

 

 

 

Soirée FIRC et remise des prix 2011

 

D’abord et surtout, nous tenons à vous féliciter pour cette superbe saison 2011 dans le FIRC. A tous les pilotes, copilotes, et membres d’assistances ou d’équipes : MERCI !!! Sans votre participation, il n’aurait jamais été possible de mettre ce championnat sur pied. La FIRC semble être une formule unique et nous entendons déjà des bruits courir concernant les projets des uns et des autres pour l’an prochain. Une chose est sûre, nous continuerons à grandir !  Avant de retourner bruler de l’essence et des pneus, nous vous invitons, vous et vos amis, pour notre grande Remise des Prix 2011. Cette fois, c’est le FIRC lui-même qui sera aux fourneaux pour vous, avec tout de même un peu d’aide de deux chefs locaux. Histoire d’être sûr que ce soit comestible… Préparez-vous pour un assortiment de spécialités locales, chaudes et froides, présentées sous la forme d’un ‘walking dinner’. Nous vous attendons nombreux le samedi 26 novembre à partir de 19 heures dans la salle De Klepper, Kanteelpad 4, 8900 Ypres.

Les pilotes et copilotes du FIRC mangent gratuitement, une contribution de 20 euros étant demandée pour les autres convives. Des boissons seront prévues à prix démocratique. Toute la soirée, des vidéos seront diffusées sur écran géant, avec un retour sur la saison 2011 en VAS et des images d’archives, notamment des grandes années des 24 Heures d’Ypres. Comme l’an passé, nous vous demandons de bien vouloir confirmer votre présence et le nombre de personnes à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour le 20 novembre. Même si  la capacité a été élargie à 100 personnes par rapport à l’an passé, nous pouvons déjà compter sur plusieurs réservations. Ne tardez donc pas trop pour réserver, nous pouvons difficilement faire une liste d’attente pour une remise de prix… Pour ceux qui comptent opter pour le camping, on retrouve à quelques pas de la salle un grand camping, le Jeugdstadion. Vous pourrez trouver plus d’infos sur www.ieper.be, et profiter de l’occasion pour découvrir également la ville et la belle région qui l’entoure. La salle De Klepper se trouve également à 10 minutes à pied du centre-ville où se trouvent plusieurs hôtels ou Bed & Breakfast. Les possibilités d’hébergement sont en tout cas nombreuses dans cette région qui accueille chaque année de nombreux touristes. Nous espérons pouvoir compter sur votre présence afin que cette grande fête soit un succès. A très bientôt !

 

 

Hemicuda Rally : l’histoire se répète.